Fermer la publicité
Journal d'information juridique et d'annonces légales

Près d'1/4 des jeunes travailleurs font face à des troubles psychosociaux

le -

Près d'1/4 des jeunes travailleurs font face à des troubles psychosociaux
© Adobe Stock - Selon l'étude QBE 16 % des salariés font face à des troubles psychosociaux, les jeunes travailleurs étant les plus touchés, avec 24 % des 18-34 ans déclarant les subir.

La pandémie actuelle a profondément changé l'organisation du travail au sein des entreprises, amplifiant les risques de troubles psychosociaux pour les travailleurs, comme le révèle l'étude Opinium pour QBE selon laquelle ils sont désormais 16 % à en souffrir. Ce chiffre monte même à 24 % chez les jeunes, un constat alarmant. Gare à la multiplication des burn-out dans les années à venir...

Les travailleurs sont 30 % à se sentir stressés ou surchargés au travail, et autant ont même peur de perdre leur emploi dans un contexte de crise économique. La généralisation du télétravail apporte son lot de nouveaux défis, en particulier la lutte contre l'isolement qui touche un télétravailleur sur deux.

Pire, selon l'étude réalisée en ligne par l'institut Opinium pour le spécialiste en assurance des entreprises et des professionnels QBE (auprès de 1002 travailleurs en France entre les 11 et 16 novembre dernier), 16 % des salariés font face à des troubles psychosociaux, les jeunes travailleurs étant les plus touchés, avec 24 % des 18-34 ans déclarant les subir.

Une problématique qui n'est pas sans conséquence sur la qualité du travail effectué puisque 17 % des personnes interrogées déclarent avoir commis des erreurs en raison de problèmes psychosociaux (stress, surmenage...).

Dissimulation du mal-être

Face à cela, si la moitié des répondants pensent que leur employeur se soucie de leur bien-être psychologique, ils sont tout de même 3 sur 10 à penser le contraire.

Par conséquent, près d'un quart des salariés français dissimulent des problèmes psychologiques liés au travail. Et pour cause, ils sont 27 % à craindre de perdre leur emploi dans un contexte de crise économique sans précédent.

Or, 30 % des répondants pensent qu'informer leur employeur des risques psychosociaux auxquels ils font face peut nuire à leur carrière. Ici encore, ce sont les jeunes qui dissimulent le plus ces problèmes (30 % des 18-34 ans, et 20 % des 35-54 ans).

Un constat inquiétant dont devraient vite s'emparer les directions des ressources humaines et les instances dirigeantes des entreprises afin d'éviter d'avoir à faire face à une vague de salariés en arrêt pour épuisement professionnel une fois la vague Covid passée.

L'isolement touche 1 télétravailleur sur 2

La généralisation du télétravail a également profondément bouleversé les habitudes des travailleurs français, et le ressenti reste très mitigé dans le pays. En effet, 34 % des télétravailleurs déclarent avoir ressenti des effets négatifs sur leur santé mentale en lien avec le distanciel. La première raison évoquée est l'isolement pour la moitié d'entre eux (49 %).
En revanche, les deux tiers (66 %) reconnaissent qu'ils ont le sentiment que le travail à domicile les aide à mieux équilibrer leur vie personnelle et professionnelle.




Anne MOREAUX
Journaliste

Ses derniers articles

Abonnez-vous à l'offre Papier + Numérique

Affiches Parisiennes Journal d'information juridique et d'annonces légales

  • ›   Pour plus de contenu, papier + web
  • ›   l’accès aux annonces légales,
  • ›   l’accès aux ventes aux enchères.
Je m'abonne

À lire également


Réagir à cet article

Message déjà envoyé Adresse e-mail non valide


Fermer
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies et de technologies similaires par notre société ainsi que par des tiers, afin de réaliser des statistiques d'audiences et de vous proposer des services éditoriaux et la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux. En savoir plus / paramétrer