Fermer la publicité
Journal d'information juridique et d'annonces légales

Première rentrée de l'ENM avec Olivier Leurent

le - - Droit

Première rentrée de l'ENM avec Olivier Leurent
© enm.justice.fr - Olivier Leurent, directeur de l'ENM, au pupitre, lors de la rentrée de la promotion 2016 des auditeurs de justice.

Plus nombreux que jamais, nos futurs juges ont effectué leur rentrée le 29 août dernier. Lors de son discours d'accueil aux auditeurs de justice de la promotion 2016, le nouveau directeur de l'École nationale de la magistrature (ENM), Olivier Leurent, a souligné la richesse et la diversité du métier de magistrat et de la formation dispensée à l'ENM.

La promotion record de l'ENM a fait sa rentrée lundi dernier. Les 366 auditeurs de justice de cette promotion - la plus importante de l'Ecole depuis 1958 - avaient prêté serment le 5 février dernier avant de passer six mois en stage dans des cabinets d'avocats.

Les futurs juges débutent ainsi un cycle d'études de sept mois rythmé par des enseignements liés à la pratique des fonctions juridictionnelles qui prendront la forme de directions d'études (les auditeurs sont répartis en petits groupes pendant toute l'année), d'ateliers et de conférences. Ils bénéficieront également de simulations d'audiences dans toutes les fonctions auxquelles ils sont formés.

Lors de son discours, Olivier Leurent – magistrat apprécié de ses pairs – a attiré l'attention des auditeurs de justice sur « les efforts considérables que les équipes et tout le personnel administratif de l'école ont déployés », sous l'autorité de son prédécesseur Xavier Ronsin «qui a su conduire l'ENM à un niveau d'excellence envié partout dans le monde».

Cet homme discret est de ces magistrats que les avocats aiment retrouver à la présidence d'une cour d'assises, dixit Éric Dupond-Moretti. Avec ses 28 ans de carrière à l'appui, Olivier Leurent a accueilli ses futurs collègues avec grâce. Certain que magistrats et avocats ne sont « pas des adversaires mais des partenaires acteurs de la justice », il estime important et non paradoxal que la formation des juges débute par un stage en cabinet d'avocats.

Transparence et vérité

Il a ensuite salué à demi-mot l'initiative de l'ancienne garde des Sceaux, Christiane Taubira, d'avoir augmenté le nombre de diplômés de l'ENM afin de répondre à la pénurie de juges qui règne en France. « Grâce au dévouement de tout le personnel de l'ENM, votre arrivée massive tant attendue par l'institution judiciaire qui souffre d'un manque cruel de moyens humains, ne se fera pas au détriment de la qualité de votre formation. » Olivier Leurent souhaite ainsi poursuivre les efforts entrepris par une Ecole qui a vu ses effectifs d'auditeurs multipliés par trois entre 2012 et 2016.

Le nouveau directeur de l'ENM a invité les futurs magistrats à rester indépendant, humble, se faire confiance et se former continuellement afin d'être à la hauteur de la tâche qui sera la leur. « Rappelez-vous constamment que notre recrutement, même au terme d'un concours difficile ou sur titres consacrant un parcours élogieux, ne nous donne néanmoins aucune légitimité définitivement acquise pour juger nos concitoyens. La légitimité du magistrat, vous le savez, repose en effet d'abord sur sa compétence laquelle doit être, tout au long de la vie professionnelle, actualisée et approfondie. »

Partant, il a mis en garde les auditeurs de justice quant au conflit d'intérêts, qu'il a pris soin de définir. Il leur conseille aussi de faire preuve d'une communication institutionnelle « soucieuse de transparence et de vérité à l'égard du peuple français (…) sans jamais sombrer dans les excès d'une communication individuelle et narcissique à la recherche d'une popularité aussi éphémère qu'incompatible avec la déontologie du magistrat ».

Il se défend de tout « formatage » que l'ENM tendrait à produire, et insiste sur la noblesse de la fonction de magistrat. « Rassurez-vous, comme dans toute activité humaine, la "part du juge" c'est-à-dire la part de votre propre humanité demeurera dans chacune de vos décisions. C'est peut-être ce qui avait fait dire à Pierre Truche s'adressant à une promotion d'auditeurs : "Vous allez exercer un métier dangereux. Dangereux pour les autres. N'oubliez jamais cela" ».

Enfin, il a conclu ses propos en invitant les futurs juges à réfléchir sur une citation de Pierre Drai, ancien Premier président de la Cour de cassation, définissant l'office du juge : « Juger, c'est savoir écouter, essayer de comprendre et vouloir décider ».




Anne MOREAUX
Journaliste

Ses derniers articles

Abonnez-vous à l'offre Papier + Numérique

Affiches Parisiennes Journal d'information juridique et d'annonces légales

  • ›   Pour plus de contenu, papier + web
  • ›   l’accès aux annonces légales,
  • ›   l’accès aux ventes aux enchères.
Je m'abonne

À lire également


Réagir à cet article

Message déjà envoyé Adresse e-mail non valide


Fermer
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies et de technologies similaires par notre société ainsi que par des tiers, afin de réaliser des statistiques d'audiences et de vous proposer des services éditoriaux et la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux. En savoir plus / paramétrer