AccueilVie des entreprisesPremier Village de la LegalTech

Premier Village de la LegalTech

Dans le cadre du Paris Open Source Summit qui se déroulera les 16 et 17 novembre, à Paris, l'association Open Law et le site Village de la justice co-organisent le 1er « Village de la legaltech » en France, pour créer un espace de rencontre avec les acteurs de la legaltech.
Premier Village de la LegalTech

EntrepriseVie des entreprises Publié le ,

Ce salon innovant se tiendra les 16 et 17 novembre aux Docks de Paris, dans le cadre du Paris Open Source Summit (POSS), sous le haut patronat de la secrétaire d'État au Numérique et à l'Innovation Axelle Lemaire.

Le monde du droit est en pleine ébullition. Avocats, notaires, huissiers, juristes… tous se trouvent désormais interrogés dans leur exercice et concurrencés par l'arrivée massive de startup ou d'innovations lancées par des acteurs plus traditionnels.

Face à cette tornade professionnelle, l'association Open Law et l'Adij œuvrent depuis plusieurs mois à la rédaction d'une charte éthique commune entre les legaltech et les différentes professions du droit. Cette charte sera ainsi présentée dans le cadre du Village de la legaltech.

Le site Village de la justice identifie ainsi une petite centaine de legal-startup en France déjà, la plupart nées dans les 12 derniers mois. Certaines, plus anciennes, ont déjà levé des fonds, à l'instar de Doctrine.fr, ou se lancent à l'international. Huit de ces "jeunes loups du droit" ont même rencontré le garde des Sceaux au printemps dernier, lors du Jeudigital French Tech.

Nombreuses sont celles qui ont identifié les possibilités mal exploitées du marché du droit (accès aux lois et à la jurisprudence, règlement des petits litiges par l'arbitrage, rédaction de documents juridiques en ligne, smart contracts, création de société en ligne, éthique et secret d'affaire,annuaire d'avocats...) que l'on estime satisfait à moins de la moitié de son potentiel dans le grand public, sans même parler de développer la demande…

Mais ce n'est qu'une partie des acteurs en lice, les acteurs plus traditionnels veulent aussi se réinventer (pourquoi pas par développement externe) et se lancer dans cette course à l'innovation pour garder une place dans le « gâteau juridique », amené à gonfler sous l'effet du levain des legaltech.

C'est par exemple le cas d'un des leaders de l'édition juridique, le groupe ELS, qui vient de créer une joint-venture de taille avec un des leaders américains, Rocket Lawyer, qui pénètre ainsi en Europe.

D'autres suivront, mais l'innovation vient aussi des acteurs on ne peut plus traditionnels et règlementés : les avocats eux-mêmes et leurs barreaux qui multiplient les initiatives.

Le moment est donc parfaitement choisi pour créer un lieu de rencontre et d'échange entre les acteurs du droit au cœur du Paris Open Source Summit. Une occasion pour chacun de rencontrer « l'ennemi », qui peut devenir à tout moment le partenaire pour améliorer leur offre au public.

Le Village de la LegalTech

16 et 17 novembre à Paris
Dans le cadre du Paris Open Source Summit (POSS)
aux Docks de Paris, Porte de la Chapelle
Informations : www.village-legaltech.fr
Réservation en ligne
23 exposants + 5 séances de pitchs sur la LegalTech + des conférences.

Partage
Envoyer à un ami
Connexion
Mot de passe oublié ?