AccueilDroitPremier diplôme universitaire en cybercriminalité

Premier diplôme universitaire en cybercriminalité

Depuis cette année, l'université de Montpellier 1 décerne un diplôme de cybercriminalité, unique en France.

Droit Publié le ,

Selon Adel Jomni, membre de l'European Cybercrim Training Education Group, la cybercriminalité a fait en 2011 environ 500 millions de victimes à travers le monde, dont 11 millions en France (à raison de 18 attaques par seconde). Elle a engendré aussi 2,5 milliards d'euros de pertes financières, soit 247 euros par victime. Adel Jomni est l'initiateur du diplôme "Cybercriminalité. Droit, sécurité de l'information et informatique légale" que délivre l'université Montpellier 1, de niveau bac+3 et soutenu par l'Ecole nationale de la magistrature (ENM). Cette formation, une première en France, est limitée à 20 places. La première session a été suivie de janvier à juillet par 17 élèves: deux juges d'instruction d'Alès et de Mende, cinq juristes en formation continue, cinq juristes étudiants, dont un doctorant embauché dès sa sortie à la CNIL (Commission nationale de l'informatique et des libertés), et cinq membres de directions de systèmes d'information. La prochaine saison débutera en janvier. L'université de Montpellier et l'université de Troyes, qui forme des gendarmes mais ne délivre pas de diplôme, doivent devenir les deux centres d'excellence pour la recherche et la formation dans le domaine de la lutte contre la cybercriminalité, afin de partager connaissances et programmes avec les autres pays de l'Union européenne.

Partage
Envoyer à un ami
Connexion
Mot de passe oublié ?