Fermer la publicité
Journal d'information juridique et d'annonces légales

Préavis réduit: le locataire licencié n'est pas tenu de quitter la région

le - - Immobilier

Le locataire licencié a le droit de quitter son logement avec un préavis réduit à un mois au lieu de trois, même s'il ne quitte pas la région.

C'est la perte d'emploi qui justifie le droit à un préavis réduit et non la nécessité de changer de région, selon la Cour de cassation. La loi, a observé la Cour, exige seulement la preuve d'une perte d'emploi et non la preuve que cette perte d'emploi oblige l'intéressé à un déplacement de son domicile. La loi de 1989, "tendant à améliorer les rapports locatifs", expose que le préavis dû par le locataire est réduit à un mois "en faveur des locataires âgés de plus de soixante ans dont l'état de santé justifie un changement de domicile ainsi que des bénéficiaires du revenu minimum d'insertion ou du revenu de solidarité active" ou "en cas d'obtention d'un premier emploi, de mutation, de perte d'emploi ou de nouvel emploi consécutif à une perte d'emploi".

Cass. Civ 3, 19.9.2012, N° 993




Jean-Paul VIART
Journaliste

Ses derniers articles

Abonnez-vous à l'offre Papier + Numérique

Affiches Parisiennes Journal d'information juridique et d'annonces légales

  • ›   Pour plus de contenu, papier + web
  • ›   l’accès aux annonces légales,
  • ›   l’accès aux ventes aux enchères.
Je m'abonne

À lire également


Réagir à cet article

Message déjà envoyé Adresse e-mail non valide


Fermer
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies et de technologies similaires par notre société ainsi que par des tiers, afin de réaliser des statistiques d'audiences et de vous proposer des services éditoriaux et la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux. En savoir plus / paramétrer