AccueilEntreprisePortrait robot de l'économie parisienne

Portrait robot de l'économie parisienne

Malgré de nombreux atouts et de réels progrès, la performance de l'économie parisienne reste au-dessous de ses capacités. Tel est le constat de l'étude sur l'économie parisienne, menée récemment par la CCI Paris, intitulée « Priorité pour le dynamisme économique de Paris, Nos paris pour Paris ».
Portrait robot de l'économie parisienne

Entreprise Publié le ,

Le rapport d’étude de 122 pages rendu récemment par la commission « Développement économique » de la Chambre de commerce et de l’industrie (CCI) de Paris dresse d’abord l’état des lieux de l’économie parisienne avant de formuler différents scénarios d’évolution de celle-ci.

Paris en quelques chiffres, c’est : 2,2 millions d’habitants, 1,8 millions d’emplois, 34% du nombre total de créations d’entreprises en Ile-de-France, la moitié des entreprises du CAC 40, 320 000 étudiants, 8 universités, 100 000 emplois dans l’économie numérique, 29 millions de touristes par an et 61 500 commerces.

Pour Bernard Irion, vice-président de la CCI Paris, « l’essentiel est de mettre les entreprises au cœur des politiques publiques en se donnant trois priorités sur lesquelles la CCI Paris est prête à s’engager : améliorer l’environnement économique et urbain, mieux accompagner les initiatives et renforcer les secteurs économiques porteurs. On pourra alors affirmer que Paris aime ses entreprises ».

Bernard Irion résume très bien les faiblesses de la capitale : « l’économie parisienne est bridée par des freins, notamment un manque de logements abordables, la cherté du foncier pour les TPE-PME, de lourdes contraintes administratives et fiscales pesant notamment sur les activités financières, des structures d’accueil perfectibles au regard des flux touristiques croissants, des réseaux de circulation proches de la congestion. En outre, Paris devrait être plus vivante et animée le soir et le dimanche ». Sans parler des fortes inégalités territoriales, de l’insécurité, la malpropreté, la pollution de l’air, et des mauvaises liaisons avec les aéroports, autant de faiblesses relevées dans ce rapport.

En plus d’énumérer les points faibles de Paris, la commission a listé ses différentes menaces. En premier lieu vient la concurrence des autres métropoles comme Londres, Barcelone, Hong-Kong ou Tokio. La performance de l’économie parisienne reste en deçà de son potentiel. En témoigne le différentiel de croissance avec l’économie londonienne qui, depuis 2001, a crû deux fois plus vite que l’économie parisienne. En second lieu, le rapport dénonce une certaine fragilité de la place financière parisienne. Enfin, il met en garde contre l’inadaptation à l’accueil des flux touristiques (hébergement et déplacements), la montée des tensions sociales résultant des inégalités territoriales, l’échelle de gouvernance inadaptée, la faiblesse de la croissance économique et les difficultés de la zone euro.

Par ailleurs, ne soyons pas alarmistes, les atouts de Paris sont nombreux. « Riche d’un patrimoine historique, urbanistique et commercial unique, Paris reste une capitale à la notoriété planétaire. Elle peut miser sur la densité de ses réseaux urbains, notamment de transports, le niveau de qualification de ses habitants et sur son développement économique à multiples facettes » souligne Bernard Irion. De fait, notre capitale jouie d’une forte densité de réseaux de transport lui permettant d’accueillir travailleurs et touristes aisément. Le taux de chômage y est moindre (8,9% contre 10,5 au niveau national), et on y vit bien puisque le niveau de vie moyen des ménages parisiens est 1,34 fois supérieur à celui des Français.

Paris représente aussi des secteurs clés comme les activités numériques (22 400 établissements et 100 000 emplois), les industries culturelles, la filière du luxe, de la création et du design (22 300 établissements et 62 500 emplois), de nombreux sièges sociaux internationaux (21 entreprises du CAC 40), sans oublier de nombreux centres universitaires et de recherche (320 000 étudiants, 8 universités, plusieurs dizaines de grandes écoles).

Face à ce constat mitigé, et afin d'utiliser toutes les ressources de la capitale, la CCI Paris propose ses « 5 paris pour Paris » :

- le pari des entreprises

- le pari de la diversité du logement et des commerces

- le pari du tourisme et de la création

- le pari numérique

- le pari du Grand Paris et de l’international

Partager :
Abonnez-vous
  • Abonnement intégral papier + numérique

  • Nos suppléments et numéros spéciaux

  • Accès illimité à nos services

S'abonner
Journal du 14 janvier 2022

Journal du14 janvier 2022

Journal du 07 janvier 2022

Journal du07 janvier 2022

Journal du 31 décembre 2021

Journal du31 décembre 2021

Journal du 24 décembre 2021

Journal du24 décembre 2021

S'abonner
Envoyer à un ami
Connexion
Mot de passe oublié ?