AccueilEntreprisePort de Paris envisage d'investir 400 millions d'euros

Port de Paris envisage d'investir 400 millions d'euros

Que le métro de rocade de la région parisienne desserve ou non ses installations, Ports de Paris maintient ses projets d'investissement. A moyen terme, le plus important est celui du port d'Achères (Yvelines) rebaptisé « Port Seine Métropole ».

Entreprise Publié le ,

Il s'agit, d'une part, de 120 hectares comprenant un bassin et des terre-pleins destinés aux entreprises de BTP et, d'autre part, de 300 hectares abritant un autre bassin et une vaste zone logistique. « Le schéma de développement de la région l'Île-de-France, le Sdrif, et le Grand Paris prévoient la construction de 70 000 logements par an, et il faudra bien alimenter ces chantiers et ceux du futur métro », a expliqué Alexis Rouque, directeur général de Ports de Paris.

Certaines entreprises ont commencé à s'y installer et, à la fin de l'année, la capacité locale de criblage des matériaux atteindra 1 million de tonnes. Le site pourrait être terminé à l'horizon 2018.

La zone logistique est complémentaire. Construite sur des anciens terrains d'épandage de Paris, mais en visibilité directe de la zone résidentielle de Conflans- Sainte-Honorine, de l'autre côté de la Seine, elle devra être mise à l'abri des crues du fleuve. Pour cela, le port devrait exploiter les 40 millions de tonnes de granulats disponibles sur place tout en remblayant une partie des terrains et en ménageant une alternance de zones paysagères et d'entrepôts.

« Nous avons besoin d'aménager 300 hectares pour répondre à ces contraintes, explique Marc Reimbold, directeur du projet. Il y aura 200 hectares consacrés au traitement paysager et environnemental, par exemple avec zones arborées masquant les bâtiments et 100 à la logistique proprement dite. »

Cette zone logistique devrait générer de 3 000 à 5 000 emplois directs. L'investissement public sur l'ensemble du port de Seine Métropole est évalué entre 350 et 400 millions d'euros portés par Ports de Paris sans subvention. « Notre capacité d'autofinancement, de 35 millions d'euros cette année, nous le permet », a affirmé le directeur.

Partage
Envoyer à un ami
Connexion
Mot de passe oublié ?