Fermer la publicité
Journal d'information juridique et d'annonces légales

Pôle emploi : forte hausse des demandeurs d'emploi, en activité réduite, en juin 2020

le - - Entreprise - Vie des entreprises

Pôle emploi : forte hausse des demandeurs d'emploi, en activité réduite, en juin 2020
@ DR

La Dares et Pôle emploi ont publié les chiffres relatifs aux demandeurs d'emploi en juin 2020 et dont il ressort une baisse significative pour ce mois-ci s'agissant des demandeurs inscrits n'ayant jamais exercé aucune activité, dits en catégorie A, et une forte augmentation pour ceux ayant exercés une activité réduite au cours du mois (catégorie B et C).

La Direction de l'animation de la recherche, des études et des statistiques (Dares) analyse les évolutions, par mois, du nombre de demandeurs d'emploi afin d'établir la situation sur le marché du travail, durant cette période particulière de crise sanitaire. Grâce aux chiffres fournis par Pôle emploi, il est alors possible de dégager des indicateurs de cette situation et des évolutions apparues en juin.

Diminution du nombre de demandeurs en catégorie A

Selon la Dares, en France (hors Mayotte), le nombre de demandeurs d'emploi en catégorie A, c'est-à-dire n'ayant pas du tout travaillé au cours du mois, a diminué de 204 700 en juin 2020, soit -4,6 %. Ils sont ainsi 4 220 900. Si cette baisse mensuelle est la plus forte observée depuis 1996, le nombre de demandeurs d'emploi en catégorie A reste très élevé, tout comme le mois dernier.

Plus précisément, la baisse ce mois-ci concerne toutes les tranches d'âge : les moins de 25 ans enregistrent une baisse de 30 100, les 25-49 ans, de 132 400, et les 50 ans ou plus, une baisse de 42 300. Elle est plus marquée chez les hommes (-134 000, soit -5,8 %) que chez les femmes (-70 800, soit -3,3 %).

Par ailleurs, toutes les régions de France sont concernées par cette diminution, à l'exception de la Guyane, pour laquelle les mesures sanitaires plus restrictives ont été prolongées. La baisse des effectifs en catégorie A est plus marquée dans l'ouest de la métropole, ainsi qu'en Provence-Alpes-Côte d'Azur et en Corse, mais moins marquée dans les Antilles et à la Réunion.

Enfin, le nombre de demandeurs d'emploi en catégorie A diminue pour tous les métiers recherchés par ces derniers mais cette diminution est plus marquée chez les demandeurs qui recherchent un métier dans la construction et le BTP, ainsi que dans l'hôtellerie et le tourisme, secteurs pour lesquels il s'agit de la première diminution depuis mars.

Augmentation du nombre de demandeurs d'emploi en activité réduite

S'agissant du nombre de demandeurs d'emploi en activité réduite, qui ont travaillé au cours du mois (catégories B, C), il augmente de nouveau fortement en juin : +236 200, soit +13,9 %, après une hausse en mai de 14,2 % qui faisait suite à une très forte diminution en avril (-633 600).

L'effectif de la catégorie B augmente de 43 300, soit +6,3 %, et s'établit à 729 300, atteignant quasiment son niveau de février. Celui de la catégorie C accélère également, avec +192 900 après +130 400 en mai. En juin, cet effectif atteint son niveau de fin mars mais reste inférieur à celui de février.

La hausse des demandeurs d'emploi en catégories B et C s'explique majoritairement par leur reprise d'activité alors qu'ils n'avaient pas du tout travaillé en mai. Ce facteur explique également le recul du nombre de demandeurs d'emploi en catégorie A en juin, mois pour lequel on observe une intensification des reprises d'activité réduite de demandeurs d'emploi qui étaient sans activité le mois précédent.

Augmentation des demandeurs d'emploi et des entrées en catégories A, B, C

Globalement, en juin, le nombre de demandeurs d'emplois inscrits à Pôle emploi en catégories A, B et C continue d'augmenter, avec +31 500 demandeurs, soit + 0,5 %, toutefois moins fortement que les trois mois précédents. Ils sont 6 156 900, le plus haut niveau enregistré depuis 1996.

Toutes les régions sont concernées par cette hausse, à l'exception de la Provence-Alpes-Côte d'Azur et de la Corse.

Cet accroissement du nombre d'inscrits en catégories A, B, C s'accompagne d'une hausse des entrées à Pôle emploi, de +102 000 demandeurs, et d'une nouvelle augmentation des sorties, de +132 400. Les entrées étant supérieures aux sorties, le nombre d'inscrits dans ces catégories continuent d'augmenter.

S'agissant des entrées en juin, en catégories A, B, C, elles augmentent de 102 000, après -66 000 en mai. Les retours d'inactivité augmentent fortement (+40 800), en raison des retours de formation, atteignant de nouveau leur niveau de février.

Les premières entrées sur le marché du travail sont également en hausse, de +41 %, dépassant leur niveau de février. Enfin, les réinscriptions rapides et les motifs indéterminés sont également des facteurs favorisant la hausse des entrées.




Ses derniers articles

Abonnez-vous à l'offre Papier + Numérique

Affiches Parisiennes Journal d'information juridique et d'annonces légales

  • ›   Pour plus de contenu, papier + web
  • ›   l’accès aux annonces légales,
  • ›   l’accès aux ventes aux enchères.
Je m'abonne

À lire également


Réagir à cet article

Message déjà envoyé Adresse e-mail non valide


Fermer
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies et de technologies similaires par notre société ainsi que par des tiers, afin de réaliser des statistiques d'audiences et de vous proposer des services éditoriaux et la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux. En savoir plus / paramétrer