Fermer la publicité
Journal d'information juridique et d'annonces légales

Point de vue d'une avocate d'affaires lituanienne

le - - Actualité - Interview

Point de vue d'une avocate d'affaires lituanienne
@ DR

Présente au Forum, Kornelija Kliukaite, est avocate du cabinet lituanien NJORD qui accompagne de nombreuses entreprises, notamment des start-up de la Fintech.

Affiches Parisiennes : Pouvez-vous vous présenter ?

Kornelija Kliukaite : Je suis avocate d'affaires du cabinet NJORD. Nous avons des bureaux dans tous les pays baltes, puis au Danemark, et nous accompagnons souvent les entreprises de la Fintech en Lituanie, celles qui veulent avoir une licence et qui veulent investir. Ma spécialité, c'est le droit des affaires, le droit des contrats, des sociétés mais aussi la protection des données personnelles.

A.-P. : La Lituanie est un pays très fort dans le secteur du numérique et des Fintechs, deux thématiques principales de ce Business Forum. Que pouvez-vous en dire ?

K.K. : Le secteur Fintech s'est développé très rapidement en Lituanie, depuis quatre ans environ. Au départ, il y avait une grande concentration des banques scandinaves. En ce moment, il devient assez difficile pour de nouvelles sociétés, notamment des investisseurs français, de venir en Lituanie car même pour ouvrir un compte bancaire il y a des milliers de papiers à remplir et cela peut durer jusqu'à quatre mois, voire plus. Alors pour cette cause-là, la Banque de Lituanie a voulu intervenir et proposer des alternatives, comme par exemple avec des établissements de paiement électronique, des institutions spécialisées en matière de finance, des banques spécialisées, pour les attirer vers le marché pour qu'il y ait davantage de concurrence. Du coup, ça se développe assez rapidement, il y a beaucoup de Fintechs qui sont installées ici.

A.-P. : Avez-vous beaucoup de clients français qui viennent investir en Lituanie, qui installent des filiales voire même leur siège sociaux ?

K.K. : Oui, ça se développe, bien sûr. Avec la crise de la Covid-19 ça a ralentit le processus parce que pour venir physiquement ici, c'est assez compliqué. Mais à distance, on peut le faire. Le rythme habituel va reprendre.

A.-P. : La Lituanie s'est énormément modernisée, notamment s'agissant de son administration. Que pouvez-vous nous dire ? Est-ce que c'est mieux qu'en France ?

K.K. : Il y a des aspects où la Lituanie est en avance, surtout avec la Banque de Lituanie qui est une autorité de supervision et de conseil, d'assistance. Elle ne donne pas que des amendes, elle veut innover, apporter du progrès et je pense que ce contact est très important. On peut l'établir assez facilement, parce que la Banque de Lituanie est très à l'écoute.

Il me semble qu'en France, le processus est long pour trouver la bonne personne à qui s'adresser et qui a le pouvoir d'aider, d'apporter des conseils spécifiques. Vu que la Lituanie est un petit pays, on peut avoir un contact avec l'institution plus rapidement.

A.-P. : S'agissant de la Banque de Lituanie, elle a donc un rôle moteur ?

K.K. : Absolument, car c'est elle qui donne les licences pour toutes les Fintechs. Elle n'émet pas uniquement la monnaie, c'est aussi une autorité de supervision. Il y a moins d'institutions différentes en Lituanie, donc la banque centrale émet des licences, par exemple d'institutions de monnaie électronique ou de paiement et elle supervise aussi le secteur des assurances.

A.-P. : Avez-vous des clients dirigeants d'entreprises lituaniennes qui veulent investir et s'installer en France ?

K.K. : Quelques-uns, mais en général c'est assez difficile pour eux à cause de la barrière linguistique. Pour trouver des collaborateurs potentiels, il faut parler français ou trouver des interprètes, et je pense que les Lituaniens sont un peu réservés pour investir en France pour cette raison-là. Toutefois, je pense que ce forum est une bonne occasion pour que ça se développe.




Ses derniers articles

Abonnez-vous à l'offre Papier + Numérique

Affiches Parisiennes Journal d'information juridique et d'annonces légales

  • ›   Pour plus de contenu, papier + web
  • ›   l’accès aux annonces légales,
  • ›   l’accès aux ventes aux enchères.
Je m'abonne

À lire également


Réagir à cet article

Message déjà envoyé Adresse e-mail non valide


Fermer
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies et de technologies similaires par notre société ainsi que par des tiers, afin de réaliser des statistiques d'audiences et de vous proposer des services éditoriaux et la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux. En savoir plus / paramétrer