AccueilActualitéInterviewPhilippe Hayat "Les jeunes sont l'avenir du pays. Encourageons-les à entreprendre"

Philippe Hayat "Les jeunes sont l'avenir du pays. Encourageons-les à entreprendre"

En réponse à la crise et devant l'augmentation massif du chômage chez les jeunes, Philippe Hayat a trouvé la parade : développer l'esprit d'entreprendre. Fondateur de l'association 100 000 entrepreneurs, il totalise cette année la sensibilisation de 100 000 jeunes à travers le territoire. Rencontre avec un homme qui incite les jeunes générations à prendre leur destin en main.
Philippe Hayat

ActualitéInterview Publié le ,

Philippe Hayat, vous êtes le fondateur de 100 000 entrepreneurs, pouvez-vous nous en dire deux mots ?

100 000 entrepreneurs est une association d'intérêt général qui envoie des entrepreneurs au sein des collèges et lycées pour transmettre aux jeunes l'envie d'entreprendre, l'envie de prendre leur vie en main. Durant deux heures, ces professionnels racontent leur parcours, leur expérience et offrent un témoignage plein de sens.

Envisagez-vous d'étendre cette belle initiative sur le territoire ? Et pourquoi pas à l'étranger ?

Nous sommes déjà en train de nous étendre puisque nous en sommes à l'heure actuelle à une dizaine de régions en France. Nous avons récemment sensibilisé notre 100 000e jeune et près de 30 000 l'année dernière. Nous progressons très vite, nous allons bientôt couvrir l'ensemble du territoire. Nous avons également ouvert une antenne en Belgique et, avec le temps, nous pourrons nous étendre au-delà des frontières.

Vous avez récemment remis un rapport à Fleur Pellerin, ministre des PME, que contient-il ?

Il contient des recommandations pour encourager l'entrepreneuriat en France et plus précisément l'entrepreneuriat de croissance, c'est-à-dire comment développer les entreprises déjà créées. C'est un rapport qui propose d'actionner un certain nombre de leviers pour encourager l'entrepreneuriat auprès des jeunes. C'est un prolongement de l'action et la mission de 100 000 entrepreneurs.

Vincent Peillon, ministre de l'Éducation nationale a récemment annoncé la création d'un « Conseil Éducation Économie » pour qu'il y ait une représentation plus forte des chefs d'entreprise au sein de l'éducation nationale, c'est plutôt une bonne nouvelle ?

C'est une très bonne nouvelle, j'espère vivement que nous allons pousser en ce sens, mais je suis confiant. Suite à la remise de mon rapport à Fleur Pellerin, le gouvernement a également décidé de mettre en place les assises de l'entrepreneuriat qui auront lieu au printemps prochain. Ces assises vont aborder un certain nombre de thèmes qui concernent les jeunes pour engager la discussion sur des sujets qui permettront d'encourager l'entrepreneuriat.

Vous qui êtes un fervent défenseur des porteurs de projets, quel message souhaiteriez-vous adresser à la jeunesse ?

Je voudrais leur dire que contrairement à ce qu'ils entendent dans les médias, ils ne sont pas un problème, mais une solution. Ils sont l'avenir du pays. Il faut qu'ils continuent à croire en leur rêve car il n'y a pas de fatalité. Il faut également qu'ils continuent de croire qu'ils peuvent à partir de leur talent, construire un projet et le porter loin.

Partager :
Envoyer à un ami
Connexion
Mot de passe oublié ?