AccueilActualitéPersonnes en situation de handicap : l’indemnité inflation détaillée

Solidarité Personnes en situation de handicap : l’indemnité inflation détaillée

Voici en détail les modalités d’application, pour les personnes en situation de handicap, du soutien financier exceptionnel de 100 euros pour faire face à la hausse des prix de l’énergie.
Personnes en situation de handicap : l’indemnité inflation détaillée
© Adobe Stock

Actualité Publié le ,

Afin de préserver le pouvoir d’achat des Français malgré la flambée des prix de l’énergie, notamment du carburant, le Gouvernement a annoncé l’attribution d’un forfait de 100 euros à près de 38 millions de Français, représentant un engagement de l’Etat de 3,8 milliards d’euros. Cette aide sera accordée à chaque membre du foyer éligible, entre décembre et février 2022, selon leur situation : dès mi-décembre pour les salariés, en janvier pour les agents publics et d’ici la fin du mois de février pour les autres. Les personnes en situation de handicap recevront aussi cette aide, selon leur profil.

Quelles personnes en situation de handicap concernées ?

L’indemnité inflation sera versée aux personnes ayant un emploi et gagnant moins de 2 000 euros nets par mois, aux personnes retraitées dont la pension mensuelle est inférieure à 1 943 euros nets, aux bénéficiaires de minima sociaux (RSA, ASS, AAH), y compris les travailleurs handicapés en ESAT, mais aussi aux demandeurs d’emploi en recherche active et aux étudiants boursiers ou fiscalement indépendants et aux apprentis.

Les personnes concernées n’ont aucune démarche à faire puisque l’aide leur sera automatiquement versée, en une fois, par leur employeur pour les salariés, par l’Urssaf pour les indépendants, par leur caisse de retraite pour les retraités, par Pôle emploi pour les demandeurs d’emploi et par leur Caisse d’allocation familiale (CAF) pour les bénéficiaires de minima sociaux.

« Le Gouvernement est aux côtés de nos concitoyens en situation de handicap pour soutenir leur pouvoir d’achat dans ce contexte de hausse des prix de l’énergie. Il s’agit d’un engagement de chaque instant, poursuivi depuis le début du quinquennat avec la revalorisation de l’allocation adulte handicapé (AAH) de 100 euros par mois. », a indiqué Sophie Cluzel, secrétaire d’Etat auprès du Premier ministre chargée des Personnes handicapées.

Partager :
Envoyer à un ami
Connexion
Mot de passe oublié ?