AccueilEntreprisePénurie de main d'œuvre : la proposition du CJD

Pénurie de main d'œuvre : la proposition du CJD

Le Centre des jeunes dirigeants d'entreprise s'engage pour réduire l'écart entre formation et marché de l'emploi afin de trouver une solution pérenne aux offres non pourvues.
Pénurie de main d'œuvre : la proposition du CJD
CJD - Laurent Bazin

Entreprise Publié le ,

Comme le souligne le Centre des jeunes dirigeants d’entreprise, « Nous ne pouvons nous satisfaire du volume conséquent d’offres d’emploi non pourvues. Aussi nous partageons l’avis du président de la République qui souhaite axer la priorité sur la formation des demandeurs d’emplois. A cette fin, nous proposons de co-créer ou de soutenir la création d’un ou de plusieurs organismes de formation spécifiques. »

Mis à la disposition des demandeurs d’emploi souhaitant s’orienter ou se réorienter vers des secteurs qui recrutent, quel que soit leur niveau de formation et de qualification, à condition de faire preuve de motivation à suivre ladite formation, « ces organismes permettraient aux demandeurs d’emploi d’acquérir les connaissances et les compétences requises dans les métiers en pénurie de main d’œuvre. »

Selon la proposition du CJD, cette formation « se ferait sur deux années maximum, en mode projet, et serait orientée sur les métiers en tension (métiers du digital, du bâtiment, de la comptabilité, etc.), en fonction des besoins des territoires. Financée en partie par les entreprises, qui feraient ainsi des économies sur les frais de recrutement, et en partie par l’Etat (l’indemnité Pôle emploi se répartissant ainsi : 50% pour la personne qui se forme et 50% pour financer la formation), cette formation garantirait un emploi durable aussi bien pour le demandeur d’emploi que pour l’entreprise. »

Comme l’explique Laurent Bazin, vice-président national du CJD : « Nous ne prétendons pas résoudre le chômage. Nous sommes en revanche déterminés à mettre en œuvre une solution pérenne pour toute la société grâce à un écosystème vertueux associant les entreprises, les pouvoirs publics, l’Education nationale et l’enseignement supérieur. Nous sommes convaincus qu’en pensant différemment et en agissant autrement, nous pouvons construire ensemble une économie au service de l’humain où l’entreprise œuvrerait pour l’emploi durable au sein de nos territoires. »

Partage
Envoyer à un ami
Connexion
Mot de passe oublié ?