Fermer la publicité
Journal d'information juridique et d'annonces légales

Parution du 1er Baromètre de l'économie 2020

le - - Entreprise - Vie des entreprises

Parution du 1er Baromètre de l'économie 2020
@ Adobe Stock

Le Conseil national de l'Ordre des experts-comptables a récemment présenté le 1er baromètre de l'économie 2020 qui décrypte l'impact de la crise sanitaire sur les TPE/PME en France en 2020 et analyse la situation économique, dans le contexte actuel de reconfinements régionaux.

Cette étude est basée sur les données trimestrielles de plus de 500 000 entreprises françaises au niveau national et permet d'illustrer l'impact des mesures prises en réponse à la crise sanitaire sur l'économie et les TPE-PME françaises. Il en ressort notamment, au regard de l'indice de chiffre d'affaires cumulé (ICAC), que l'activité a baissé de 8,4 % en 2020 par rapport à l'année précédente.

Dès le premier trimestre 2020, l'activité a baissé de 5,6 %, avant de s'effondrer au deuxième, avec une perte de chiffre d'affaires (CA) des entreprises de plus de 20 % par rapport au même trimestre l'année passée, allant jusqu'à -35 % en avril 2020. L'activité a légèrement moins décliné au troisième trimestre (-1 %) en raison de l'allégement des mesures de restrictions, avant de redescendre de -5,6 % au dernier trimestre 2020, notamment du fait du deuxième confinement en novembre. Toutefois, ces résultats ne doivent pas occulter les disparités géographiques et sectorielles existantes.

Des régions différemment impactées

Si les TPE-PME de toutes les régions et territoires français ont subi de fortes baisses au cours de l'année 2020, l'impact reste hétérogène. Les entreprises qui ont le mieux résisté à la crise sur l'ensemble de l'année sont celles de La Réunion (-4,7 %) et de de la moitié Ouest de la France : -5,6 % en Bretagne, -6,2 % pour les Pays de la Loire, -6,3 % pour la Normandie, -7 % pour les Hauts-de-France et -7,1 % pour la Nouvelle-Aquitaine et l'Occitanie. A contrario, les entreprises du Centre-Val de Loire, d'Auvergne-Rhône-Alpes, de Bourgogne-Franche-Comté, de Provence-Alpes-Côte-d'Azur et du Grand Est ont enregistré des chutes d'activité comprises entre 7,4 % et 8,7 %. Les TPE-PME d'Île-de-France et de Corse, avec respectivement -13,1 % - 14,1 %, sont les régions qui ont le plus souffert par rapport à 2019.

Disparités sectorielles : les services d'aménagement paysager sortent du lot

Cette hétérogénéité de l'impact de la crise est plus marquée au niveau sectoriel où certains ont subi de lourdes pertes quand d'autres ne s'en sont pas trop mal sortis. Parmi les secteurs les plus touchés, l'hôtellerie, avec une baisse cumulée de CA de 44,4 % sur l'année 2020 par rapport à 2019, la restauration traditionnelle (-38,7 %), la coiffure (-20,1 %) et les magasins de vêtement (20,8 %).

Les secteurs du transport (-8,3 %), l'industrie manufacturière (-7,7 %), la construction (-4,7 %) et la maçonnerie (-3,8 %), ont été moins impactés par la crise. Celui des services d'aménagement paysager s'en sort mieux que les autres puisqu'il enregistre une hausse cumulée du CA de 2,2 % sur 2020.




Ses derniers articles

Abonnez-vous à l'offre Papier + Numérique

Affiches Parisiennes Journal d'information juridique et d'annonces légales

  • ›   Pour plus de contenu, papier + web
  • ›   l’accès aux annonces légales,
  • ›   l’accès aux ventes aux enchères.
Je m'abonne

À lire également


Réagir à cet article

Message déjà envoyé Adresse e-mail non valide


Fermer
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies et de technologies similaires par notre société ainsi que par des tiers, afin de réaliser des statistiques d'audiences et de vous proposer des services éditoriaux et la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux. En savoir plus / paramétrer