AccueilDroitParoles de détenus sur la récidive

Paroles de détenus sur la récidive

Les témoignages d'une dizaine de condamnés, âgés de 30 à 66 ans, à des courtes ou longues peines, ont apporté jeudi une dimension concrète aux interventions des experts rassemblés à Paris pour plancher sur la prévention de la récidive :
Paroles de détenus sur la récidive
Ministyère de la Justice

Droit Publié le ,

QUOTIDIEN EN PRISON

- "On mélange tout et tout le monde, sans distinguer ceux qui sont là par accident et ceux pour qui la délinquance est devenue un mode de vie."

- "On fabrique de l'eau chaude avec des fils électriques dénudés qu'on plonge dans l'eau."

- "Vous dormez à 40 centimètres des WC, sans cloison d'isolement."

- "La drogue circule librement. Elle entre par des parachutes lancés au-dessus du mur."

- "L'hygiène est un facteur fort de respect de soi. Nous demandons un accès quotidien aux douches."

DROITS

- "On a le sentiment d'avoir perdu ses droits et pas simplement sa liberté. On n'a pas accès aux cahiers scolaires de nos enfants."

- "Quand on travaille, on est payés 1,40 euro de l'heure, c'est de l'esclavage."

- "Il faut six mois pour renouveler un passeport, une carte d'identité, trois mois pour une reconnaissance de paternité. Et l'adresse de la maison d'arrêt figure sur l'acte de naissance de l'enfant, à son détriment."

FAMILLE

- "A Fresnes, quand votre famille vient vous voir, vous êtes dans une salle, un muret vous sépare. Vous ne pouvez pas les serrer dans vos bras."

- "On se demande souvent si tout n'est pas fait pour briser les liens avec nos familles."

LIBERTE

- "Aujourd'hui, c'est la première fois en onze ans que je mets les pieds à l'extérieur (...) la sensation est tellement forte qu'elle n'est pas explicable. C'est un bien-être, une joie qu'on ne peut pas décrire."

- "Ceux qui disent qu'ils veulent s'en sortir, je les crois. Tout le monde veut se réinsérer. Moi, j'appelle ça le fantasme de la liberté car il faut vraiment, vraiment le vouloir."

CHANGER

- "Les plus durs, quand on commence à leur tendre la main, il n'y en a pas beaucoup qui n'ont pas envie de changer de vie."

- "La récidive est un échec de la justice, de l'Etat, mais aussi le nôtre."

- "Il n'y a pas une, mais des récidives. L'auteur d'un accident de la route, ce n'est pas en maison d'arrêt qu'il va apprendre à conduire. Il vaudrait mieux qu'il passe un an à l'hôpital de Garches à pousser les fauteuils roulants de grands accidentés de la route."

DEHORS

- "On n'a plus l'habitude d'avoir une clé sur soi. Comment choisir un téléphone portable? Certains font un plan de leur cellule pour avoir des repères."

- "De grands moments d'angoisse, de découragement et de solitude suivent la sortie."

Partage
Envoyer à un ami
Connexion
Mot de passe oublié ?