Fermer la publicité
Journal d'information juridique et d'annonces légales

Paritol dénonce le manque de parité en entreprise avec humour

le - - Entreprise

Paritol dénonce le manque de parité en entreprise avec humour
© AP - Lucille Desjonquères, Frank Tapiro et Michel Cymes présentent le vaccin Paritol.

L'International Women Forum France a lancé, à l'occasion du salon Planète PME, une grande campagne de vaccination au « Paritol » pour sensibiliser l'opinion sur le déficit de parité hommes/femmes au sein des conseils d'administration. L'ambassadeur de cette campagne de vaccination pas comme les autres n'est autre que Michel Cymes, le médecin préféré des Français.

Quoi d'autre que l'humour pour dénoncer un fléau social ? C'est par une démarche originale et un peu décalée que l'association International Women Forum France, présidée par Lucille Desjonquères, et Femmes au coeur des Conseils, organisent une opération de vaccination fictive imaginée par Frank Tapiro, fondateur de l'agence de publicité Hémisphère droit.

Une recette humoristique qui marche

Devant l'entrée du salon « Planète PME », organisée par la CGPME au Palais Brongniart, se trouve un attroupement de personnes sous une tente sanitaire. De fausses infirmières et médecins tamponnent au Paritol les hommes volontaires, aux côtés de Michel Cymes, le parrain de cette opération sans précédent.

Quelques militants de la cause de la parité en entreprise, des grands patrons, des entrepreneurs et entrepreneuses vaccinés ont accepté de témoigner devant la foule et une caméra.

Pour la plupart des intervenants, dont deux entrepreneuses, le problème vient de notre éducation. Il faudrait donc modifier la formation des élèves et les éduquer à la parité en entreprise, afin que les femmes n'aient plus ni « à faire leurs preuves de façon totalement injuste » ni à « avoir l'audace » de se présenter à des postes à responsabilités, mais que cela devienne naturel.

Encore du chemin à parcourir

À ceux qui dénoncent la lenteur française dans ce domaine, Frank Tapiro répond avec humour « nous allons très vite à notre rythme ».

« Il y a un élément dont on n'a pas parlé et que j'ai vécu à France Télévisions, explique Michel Cymes. Quand un président ou un directeur d'antenne nomme des hommes à des postes importants, personne ne trouve à redire. Quand la présidente de France Télévisions (Delphine Ernotte, ndlr) nomme un certain nombre de femmes à des postes de direction, on entend dire ''c'est encore du féminisme'' », souligne-t-il avec malice.

Malheureusement, l'exemple de France Télévisions est symptomatique de l'état d'esprit du monde des affaires français.

Le vaccin Paritol est destiné à prémunir de tous les maux qui bloquent la parité (misogynie, machisme, sexisme, peur de la différence, quotas, etc.) et évitera aux sociétés qui n'ont pas encore atteint le seuil de 40% de femmes au sein de leur conseil d'administration de tomber sous le coup de la loi Copé-Zimmermann qui exige ce quota à partir du 1er janvier 2017.

Après cette date, les sanctions mises en place obligeront les entreprises à geler les jetons de présence initialement prévus pour les administrateurs en annulant d'office la légitimité des conseils de nomination.

« Le choix d'un vaccin et non d'un médicament s'explique par la volonté d'anticiper le risque et de se prémunir contre tout ce qui pourra empêcher la parité de progresser », explique Frank Tapiro.

Cette campagne de vaccination parodique a ainsi pour objectif de pousser les entreprises à recruter des femmes talentueuses à des postes importants plutôt que de subir l'application de quotas.




Anne MOREAUX
Journaliste

Ses derniers articles

Abonnez-vous à l'offre Papier + Numérique

Affiches Parisiennes Journal d'information juridique et d'annonces légales

  • ›   Pour plus de contenu, papier + web
  • ›   l’accès aux annonces légales,
  • ›   l’accès aux ventes aux enchères.
Je m'abonne

À lire également


Réagir à cet article

Message déjà envoyé Adresse e-mail non valide


Fermer
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies et de technologies similaires par notre société ainsi que par des tiers, afin de réaliser des statistiques d'audiences et de vous proposer des services éditoriaux et la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux. En savoir plus / paramétrer