AccueilActualitéParis : Un plan pour accueillir « plus et mieux » les touristes

Paris : Un plan pour accueillir « plus et mieux » les touristes

Aménager un grand espace d'accueil au pied de la Tour Eiffel, créer une « Villa Médicis » de la gastronomie ou faire émerger des nouveaux quartiers à découvrir, sont quelques-uns des projets d'un grand plan Tourisme que lance la Ville de Paris pour accueillir « plus et mieux » les touristes.
Paris : Un plan pour accueillir « plus et mieux » les touristes
© wikimedia commons

Actualité Publié le ,

Ce Schéma de développement touristique de Paris 2017-2022, a été présenté récemment par Jean-François Martins, adjoint au tourisme de la maire de Paris, Anne Hidalgo.

Le plan, qui vise à augmenter de 2 % par an le nombre de visiteurs, est piloté depuis deux ans par un « comité de la destination Paris », composé de quelque 200 membres du secteur (hôtellerie, culture, transports, etc.).

Malgré une baisse évaluée de janvier à octobre 2016 de 11 % de la fréquentation touristique et le « moment délicat » que traverse le secteur, le tourisme à Paris « reste une industrie très forte. On finira l'année avec 23 ou 24 millions de visiteurs », a dit l'élu.

Il s'agit donc pour la capitale française, première destination touristique mondiale, de « garder le cap », face à la concurrence internationale, avec ce plan de 59 actions, pour l'instant non chiffré, qui se développera en partenariat et par étapes (les trois-quarts achevés en 2019, le reste en 2022).

En gros, il s'agit de conforter les atouts de la capitale (culture, histoire, gastronomie, première ville de congrès au monde) en corrigeant ses faiblesses et en développant une nouvelle offre. « L'envie de venir à Paris est intemporelle. Il faut créer l'urgence de visite et élargir la destination en cassant la barrière du périphérique », rappelle Jean-François Martins.

Parmi ces dizaines de volets du plan, certains concernent les monuments emblématiques de la capitale. Il est ainsi prévu d'aménager un grand espace d'accueil pour les visiteurs de la tour Eiffel. « On va travailler sur un geste architectural », dit-il.

La Ville veut proposer de nouvelles offres comme la création de sept nouveaux quartiers touristiques (le Paris des canaux, celui des théâtres et des cabarets, le street-art et Chinatown, le Paris des faubourgs, etc.) et promouvoir un « tourisme du savoir-faire artisanal » et un tourisme vert en valorisant ses bois.

Côté gastronomie, un lieu dédié aux jeunes chefs va être créé au Pavillon de l'Élysées, en bas des Champs-Élysées, qui deviendra une sorte de « Villa Medicis de la gastronomie » avec des jeunes chefs en résidence. La Ville est partenaire d'une future « Cité gastronomique » qui s'ouvrira à Rungis.

Concernant le tourisme d'affaires (un tiers du secteur), Paris est associée à la création de centres de congrès à Orly et Val-d'Europe et à la modernisation de structures existantes.

Enfin, la Ville « continuera ses efforts » pour améliorer le confort, la propreté et la sécurité pour les touristes, en aidant au développement des outils d'information, de traduction en langues étrangères, en promouvant le « tourisme participatif » ou en facilitant l'accès handicapé des sites.

Valérie Pécresse annonce un plan de relance pour le tourisme

La présidente de la région Île-de-France a annoncé dans le Journal du dimanche (JDD), ses six mesures pour redresser le tourisme.

1. Des « volontaires du tourisme », des étudiants parlant anglais qui « seront déployés sur les principaux sites touristiques » et « chargés d'informer les touristes étrangers ».

2. Un « CityPass », « titre unique d'accès aux transports et aux sites touristiques » pour « simplifier la vie des touristes ».

3. « Déployer des commissariats mobiles sur les principaux sites touristiques à partir de janvier 2017 », financés par la Région « à hauteur d'1 million d'euros ».

4. Lancement, en juin 2017 du site « Welcome to Paris Region » pour permettre aux touristes « de préparer leur séjour » et « d'acheter des prestations touristiques ».

5. Améliorer la pratique des langues étrangères chez les professionnels du tourisme, en finançant notamment « des formations professionnelles et des sessions de e-learning ».

6. Elle « appelle la Ville de Paris et les départements franciliens à unir leurs efforts à ceux de la Région pour lancer une campagne de promotion unique et inédite par son ampleur ».

« La Région consacrera au total plus de 23 millions d'euros au secteur du tourisme dans le budget 2017 », dit l'élue.

Partage
Envoyer à un ami
Connexion
Mot de passe oublié ?