AccueilActualitéParis : Un nouveau site de logistique des marchandises

Paris : Un nouveau site de logistique des marchandises

Récemment, la maire de Paris, Anne Hidalgo, a posé la première pierre de l'hôtel logistique multimodal de Chapelle International situé dans le 18e arrondissement, aux portes de Paris. Le site a pour objectif, via l'utilisation d'une navette ferroviaire urbaine, de favoriser l'arrivée des marchandises au cœur de la métropole parisienne.
Paris : Un nouveau site de logistique des marchandises
©SAGL-Architectes Associés

Actualité Publié le ,

Mieux insérer la logistique en ville, réduire l'empreinte environnementale, répondre aux besoins des professionnels (transporteurs, chargeurs, logisticiens) mais également des collectivités et des citoyens, tels sont les objectifs du groupe Sogaris, société d'économie mixte, porteur du projet. La société, signataire de la charte en faveur d'une logistique urbaine durable de la Ville de Paris, accompagne le développement du Grand Paris.

Le bâtiment d'une surface de 45 000 m2 accueillera notamment un terminal ferroviaire urbain (TFU) long de 400 mètres dont la mise en service est prévue pour septembre 2017.

Les marchandises seront acheminées par le rail depuis Dourges (Pas-de-Calais) ou Bruyères-sur-Oise (Val-d'Oise). Une fois arrivées à bon port, une quinzaine de véhicules roulant au gaz naturel, hybrides ou électriques les livreront aux magasins dans Paris.

D'un montant de 77 millions d'euros, le bâtiment financé par Sogaris, la Caisse des Dépôts et Haropa-Ports de Paris vise à faire cohabiter la logistique avec d'autres activités, notamment tertiaires.

Il s'étalera sur quatre niveaux et devrait également accueillir une pépinière d'entreprises tournées « vers la logistique et la mobilité durable », des espaces logistiques en sous-sol, des écoles professionnelles et un « data center » dont la chaleur sera récupérée pour chauffer plusieurs bâtiments.

Les 10 000 m2 de toiture seront par ailleurs consacrés à l'agriculture urbaine et à des terrains de sport. Et puisque l'objectif est de créer un quartier mixte, 56 000 m2 logements, 33 000 m2 de bureaux, une crèche mais aussi une maison des pratiques artistiques amateurs verront le jour d'ici à 2020.

Le projet prévoit en effet la structuration du quartier en deux « villes » : l'une basse, à hauteur de l'hôtel logistique, animée par différentes activités et services urbains, l'autre haute, au-dessus de l'hôtel logistique, dédiée à la vie résidentielle et bénéficiant d'une belle vue sur Paris.


Partage
Envoyer à un ami
Connexion
Mot de passe oublié ?