AccueilRégion Île-de-France & Grand ParisParis : protestations contre la fermeture des voies sur berge

Paris : protestations contre la fermeture des voies sur berge

La fermeture définitive aux automobilistes d'un tronçon de la voie express rive gauche à Paris a été accueillie par un concert de protestations, même si la préfecture de police et la mairie n'ont pas signalé de difficultés particulières.
Paris : protestations contre la fermeture des voies sur berge
AP

ActualitéRégion Île-de-France & Grand Paris Publié le ,

La voie express rive gauche est désormais interdite aux automobilistes entre le Musée d'Orsay et le Quai Branly, pour permettre l'aménagement en bord de Seine d'un espace dédié aux loisirs de 4,5 hectares. Ce tronçon accueillait jusqu'à 2 000 automobilistes en heure de pointe. Une batterie de capteurs permettant de mesurer la circulation, la pollution et le bruit permettront d'évaluer au fur et à mesure la situation. La droite et l'extrême droite, le Medef et les associations de défense des automobilistes ont en effet vivement dénoncé ce projet, qui créera selon eux des embouteillages et nuira à l'activité économique.

"Bertrand Delanoë va s'apercevoir qu'il n'est pas David Copperfield et qu'on ne peut pas faire disparaître les voitures", a ironisé le délégué général de l'association "40 millions d'automobilistes" Pierre Chasseray, venu sur place s'adresser à la presse. L'association qui revendique 320.000 adhérents a lancé une pétition contre le projet qui a selon elle recueilli 32 000 signatures. Le Medef Ile-de-France a averti que ce réaménagement "risquait d'entraîner des millions d'heures de travail perdues pour les entreprises et leurs salariés". Il a annoncé avoir déposé avec d'autres fédérations patronales un recours devant le tribunal administratif pour obtenir l'invalidation du projet. La première audience est prévue le 7 février.

Partage
Articles similaires
Envoyer à un ami
Connexion
Mot de passe oublié ?