AccueilSociétéParis : les deux otages de la rue d'Aligre ont été libérées
Faits-Divers

Paris : les deux otages de la rue d'Aligre ont été libérées

Après plusieurs heures d'angoisses et de négociations, les forces de l'ordre sont parvenues à interpeller le preneur d'otage retranché dans une boutique du douzième arrondissement de Paris. Les deux otages sont saines et sauves.
Les négociations ont été menées par les équipes de la Brigade de recherche et d'intervention (BRI)
AdobeStock - Les négociations ont été menées par les équipes de la Brigade de recherche et d'intervention (BRI)

Société Publié le ,

Ce lundi, un homme muni d'une arme blanche a fait irruption dans une boutique de la rue d'Aligre dans le douzième arrondissement. Il s'y est retranché en début d'après-midi, prenant en otage deux femmes. Les deux victimes étaient une mère de famille et sa fille âgée de 23 ans. L'auteur de cette prise d'otage est un homme de 56 ans qui aurait des antécédents psychiatriques. Ce dernier a fait part aux forces de l'ordre de sa volonté de parler avec le garde des Sceaux Eric Dupond-Morretti ainsi qu'avec l'avocate d'Omar Raddad, Sylvie Noachovitch. Cette dernière s'est entretenue avec le forcené pour tenter de le raisonner.

Une première otage libérée vers 22 heures

Le premier soulagement est intervenu aux alentours de 22 heures. Le preneur d'otage a libéré une première otage. La mère de famille est ressortie indemne de la boutique, sa fille était quant à elle toujours retenue par le forcené. Après cette première libération, les négociations se sont poursuivies toute la nuit, menées par la Brigade de recherche et d'intervention (BRI) afin de tenter de libérer la seconde otage.

Interpellation et fin de la prise d'otage en début de matinée

Après une nuit éprouvante, les services de la Police Nationale sont parvenus à faire libérer la seconde otage peu avant huit heures du matin ce mardi. Cette dernière est ressortie indemne de la boutique où elle était retranchée depuis plusieurs heures. Ils ont ensuite pu procéder à l'interpellation du preneur d'otage. Une enquête est désormais ouverte au chef de "séquestration avec pluralité de victimes". Le profil psychiatrique de l'homme interpellé devrait être prochainement étudié. La procureure de Paris a décrit un homme au "profil psychologique fragile" et a indiqué que les investigations s'intéresseront de près à cette question. Si les victimes de cette prise d'otage n'ont pas été blessées physiquement, elles sont ressorties de la boutique choquées a précisé la procureure de la République.

Partager :
Abonnez-vous
  • Abonnement intégral papier + numérique

  • Nos suppléments et numéros spéciaux

  • Accès illimité à nos services

S'abonner
Journal du 30 septembre 2022

Journal du30 septembre 2022

Journal du 23 septembre 2022

Journal du23 septembre 2022

Journal du 16 septembre 2022

Journal du16 septembre 2022

Journal du 09 septembre 2022

Journal du09 septembre 2022

S'abonner
Envoyer à un ami
Connexion
Mot de passe oublié ?