Fermer la publicité
Journal d'information juridique et d'annonces légales

Paiement : des retards qui pèsent

le - - Entreprise - Vie des entreprises

Paiement : des retards qui pèsent
© DR

Selon le baromètre lancé par Sellsy en partenariat avec YouGov, une PME française sur deux sera victime de retards de paiements cette année. Des délais qui ont un coût pour les entreprises puisqu'ils peuvent directement mettre en péril leurs activités.

Pour les décideurs, ces chiffres publiés par l'étude font froid dans le dos… 37 % des entreprises françaises assurent être payées au-delà de 30 jours.

Ces délais seraient même parfois supérieurs à 60 jours pour 23 % des sociétés. Bien que la chasse aux mauvais payeurs soit encadrée par la loi, trop d'entreprises subissent encore de nombreux retards de paiements. Une entreprise sur cinq déclare plus de 5 % de son chiffre d'affaires en impayé et ces incidents impactent directement leur compétitivité face à la recrudescence de la concurrence.

Une seule solution : la digitalisation

Aujourd'hui, les entreprises en retard sur la numérisation sont moins performantes. Elles perdent en agilité et en réactivité. Plus vulnérable que celles ayant opté pour des solutions digitalisées, leur santé financière est menacée en cas de délais de paiements non respectés et dans un monde ultra-connecté, les enjeux de la transformation digitale sont bien réels.

Un quart des sociétés sont payées avec 2 mois de retard.

Certaines entreprises en pleine croissance l'ont parfaitement assimilé et, même si d'autres restent encore réfractaires, cette transition digitale semble se propager chez les TPE-PME. De fait, 60 % des entreprises interrogées ont des outils digitaux pour optimiser leur chaîne de facturation. La moitié d'entre elles a constaté une diminution significative de ces retards, allant de quelques jours à plusieurs semaines.

Alors que la réglementation autour des délais de paiements d'une facture entre professionnels est de 30 jours à compter de la réception des produits (ou de l'exécution de la prestation), l'enquête révèle que plus de 37 % des TPE-PME dans le secteur du B2B sont payées au-delà de ce délai, avec plus de 23 % de retards au-delà de 60 jours.

En 2018, les entreprises ont fait face aux mêmes écueils que les années précédentes pour ce qui est de leur trésorerie, avec parfois un impact direct sur leur activité. Nous voici prévenus.




Ses derniers articles

Abonnez-vous à l'offre Papier + Numérique

Affiches Parisiennes Journal d'information juridique et d'annonces légales

  • ›   Pour plus de contenu, papier + web
  • ›   l’accès aux annonces légales,
  • ›   l’accès aux ventes aux enchères.
Je m'abonne

À lire également


Réagir à cet article

Message déjà envoyé Adresse e-mail non valide


Fermer
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies et de technologies similaires par notre société ainsi que par des tiers, afin de réaliser des statistiques d'audiences et de vous proposer des services éditoriaux et la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux. En savoir plus / paramétrer