AccueilEntrepriseVie des entreprisesOrly se met en sommeil, sonné par la crise

Orly se met en sommeil, sonné par la crise

Orly, l'aéroport centenaire du sud de Paris, vient d'accueillir ses derniers vols commerciaux avant de se mettre en sommeil, frappé de plein fouet par l'effondrement du trafic aérien, en chute libre depuis l'émergence du coronavirus.
Orly se met en sommeil, sonné par la crise
@ DR

EntrepriseVie des entreprises Publié le ,

Aujourd'hui, seulement 10 mouvements d'avions et un peu plus d'un millier de passagers étaient prévus à Orly contre 600 mouvements et 90 000 passagers pour une journée ordinaire. A 23h59, il fermera ses portes et la poignée de compagnies qui y opéraient encore – quatre sur plus d'une centaine – sera transférée sur Paris-Charles-de-Gaulle (CDG), lui-même lourdement affecté par la crise.
"J'estime qu'à CDG, nous aurons environ 10 000 passagers par jour, alors qu'en temps habituel, nous avons 200 000 passagers par jour", a commenté, lundi sur RTL, Augustin de Romanet, le PDG de Groupe ADP, le gestionnaire des aéroports parisiens.
Il y a un an, Orly, qui existe depuis 1918, inaugurait en grande pompe 80 000 m2 de nouvelles installations destinées à accueillir l'essor sans cesse croissant du trafic aérien, avec des perspectives de doublement du trafic en 20 ans au plan mondial. Désormais, pour une durée indéterminée, le centenaire, qui a accueilli 32 millions de passagers en 2019, ne verra plus passer que les vols d'Etat, les vols sanitaires et les déroutements d'urgence. La tour de contrôle restera active.

Partager :
Abonnez-vous
  • Abonnement intégral papier + numérique

  • Nos suppléments et numéros spéciaux

  • Accès illimité à nos services

S'abonner
Journal du 30 septembre 2022

Journal du30 septembre 2022

Journal du 23 septembre 2022

Journal du23 septembre 2022

Journal du 16 septembre 2022

Journal du16 septembre 2022

Journal du 09 septembre 2022

Journal du09 septembre 2022

S'abonner
Envoyer à un ami
Connexion
Mot de passe oublié ?