Fermer la publicité
Journal d'information juridique et d'annonces légales

Numérique : le rayonnement de la France à l'international

le - - Entreprise - Vie des entreprises

Numérique : le rayonnement de la France à l'international
© A.P. - Pedro Novo, directeur des financements export de Bpifrance, Eric Leandri, PDG de Qwant et vice-président de la Task Force Numérique (TFN) de Medef International, Stéphanie De Labriolle, chargée d'opérations & marketing chez security identify alliance et Michel Van Der Berghe, PDG d'Orange Cyberdefense, en plein débat lors de la table ronde.

La Task Force numérique du Medef international a récemment organisé une conférence intitulée “Confiance et souveraineté numérique : exporter l'excellence française“. L'occasion de mettre en lumière les solutions numériques françaises innovantes.

Plus d'une centaine de participants ont répondu présent à cette conférence organisée dernièrement entre les murs du siège du Medef, dans le 7e arrondissement de Paris. Réunissant entreprises, institutionnels, autorités publiques compétentes et acteurs des écosystèmes numériques et export.

Dans un environnement concurrentiel où semblent dominer les Etats-Unis, alors que les observateurs annoncent l'arrivée massive des acteurs chinois, et que l'Europe commence à renforcer son dispositif réglementaire (RGPD), comment les entreprises françaises peuvent porter une troisième voix et démontrer leur avantage compétitif ? Une question importante à laquelle Eric Leandri, PDG de Qwant et vice-président de la Task Force numérique (TFN) de Medef International, Michel Van Der Berghe, PDG d'Orange Cyberdefense, Pedro Novo, directeur des financements export de Bpifrance, et Stéphanie De Labriolle, chargée d'opérations & marketing chez Security Identify Alliance, ont tenté de trouver des réponses autour d'une table ronde.

« Le modèle français s'exporte bien car il respecte les libertés publiques et garantit la souveraineté »

En ouverture, Guillaume Poupard, directeur général de l'Agence nationale de la sécurité des systèmes d'information (ANSSI) rappelle la base de la souveraineté numérique française. Selon lui, « le modèle français s'exporte bien car il respecte les libertés publiques et garantit la souveraineté ». Pour Pedro Novo, directeur des financements export de Bpifrance, l'excellence française est certaine. « J'étais à Singapour la semaine dernière, avec différentes délégations. Je peux vous dire qu'il y a un réel intérêt pour la France et notre façon d'agir dans différents domaines, notamment le numérique à la française », illustre-t-il.

« Notre véritable problème se résume en un mot très simple : la coopétition »

« En France, nous avons créé des choses très intéressantes. Je suis d'accord pour dire que nous sommes un modèle. Nous avons, par exemple, la Cnil, sur laquelle nous pouvons nous appuyer. En revanche, notre véritable problème se résume en un mot très simple, que les Américains et les Chinois connaissent par cœur : c'est la coopétition »,
explique Eric Leandri, PDG de Qwant. La coopétition est une collaboration ou une coopération de circonstance ou d'opportunité entre différents acteurs économiques qui, par ailleurs, sont également des concurrents. Le PDG de Qwant souhaite que les moteurs de recherche se développent en Europe pour s'imposer comme une vraie alternative à Google.

Eric Leandri incite les nombreux chefs d'entreprise et professionnels particulièrement réceptifs à ses propos à fusionner les compétences : « l'un apporte la sécurité, l'autre apporte le business model, le troisième apporte quelque chose d'autre et l'ensemble devient tout à fait compétitif ». Le fondateur de Qwant donne les bonnes pratiques à adopter.

Les PME françaises apportent des solutions au service de la confiance et de la souveraineté

Stéphanie De Labriolle indique que l'avantage compétitif français peut « redonner une souveraineté aux Etats grâce aux solutions numériques ». En début de conférence, Guillaume Poupard, directeur général de l'ANSSI précisait ainsi que « l'offre industrielle » proposée par la France est
« un produit de confiance ». C'est justement cette confiance qui séduit les Gouvernements étrangers désireux d'investir dans les solutions numériques françaises. D'après Michel Van Der Berghe, PDG d'Orange Cyberdefense,
« certains gouvernements choisissent nos solutions de cybersécurité car nous ne sommes ni Chinois ni Américains ni Russes »,
mais aussi en raison de « de services de très bonne qualité ».




Ses derniers articles

Abonnez-vous à l'offre Papier + Numérique

Affiches Parisiennes Journal d'information juridique et d'annonces légales

  • ›   Pour plus de contenu, papier + web
  • ›   l’accès aux annonces légales,
  • ›   l’accès aux ventes aux enchères.
Je m'abonne

À lire également


Réagir à cet article

Message déjà envoyé Adresse e-mail non valide


Fermer
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies et de technologies similaires par notre société ainsi que par des tiers, afin de réaliser des statistiques d'audiences et de vous proposer des services éditoriaux et la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux. En savoir plus / paramétrer