Fermer la publicité
Journal d'information juridique et d'annonces légales

Nouvelle étude sur les tendances RH et rémunérations en audit et expertise comptable

le - - Entreprise - Vie des entreprises

Nouvelle étude sur les tendances RH et rémunérations en audit et expertise comptable
@ Adobe Stock

Le spécialiste mondial du recrutement du monde du chiffre Hayes, vient de dévoiler les résultats de la dernière édition de son étude nationale sur les tendances des ressources humaines (RH) et les rémunérations dans les secteurs de l'audit et de l'expertise comptable, réalisée en partenariat avec Generali Epargne Salariale.

Cette seizième édition de l'étude Hays Audit & Expertise Comptable 2020/2021 dresse un état des lieux des pratiques et attentes de la profession en termes de recrutement, intégration, fidélisation des collaborateurs et rémunérations. La nouveauté cette année est que l'enquête a développé l'axe du télétravail qui s'est fortement développé depuis le début de la crise sanitaire.

« Lors de la rédaction de notre enquête, nous ne pouvions pas prévoir que l'exercice de la profession, quel que soit le niveau de poste, allait se faire à distance. Nous avions cependant intégré des questions relatives au télétravail car, en 2019, le sujet était déjà en discussion dans les cabinets pour proposer cette alternative aux collaborateurs », explique Ludovic Bessière, directeur business de Hays France et Benelux.

Principaux chiffre de l'étude

Tendances RH :

  • 87,5 % des cabinets d'audit et d'expertise comptable ont recruté en 2019.
  • 75 % de leurs besoins concernaient des profils débutants ou avec peu d'expérience.
  • 25 % des collaborateurs ont quitté leur cabinet en 2019 et 84 % d'entre eux sont partis rejoindre un autre cabinet.
  • Parmi les principales raisons motivant leur départ, on trouve la qualité du management direct (50 %), la rémunération (49 %) et l'ambiance de travail (48 %).

Rémunération :

  • 61 % des cabinets proposent une part de rémunération variable à leurs collaborateurs.
  • Celle-ci se compose essentiellement de prime sur objectif individuel (34 %), prime de bilan (26 %), prime sur nouvelle clientèle (20 %) et d'intéressement (17 %).
  • 38 % des cabinets ont mis en place des dispositifs d'épargne salariale.



Ses derniers articles

Abonnez-vous à l'offre Papier + Numérique

Affiches Parisiennes Journal d'information juridique et d'annonces légales

  • ›   Pour plus de contenu, papier + web
  • ›   l’accès aux annonces légales,
  • ›   l’accès aux ventes aux enchères.
Je m'abonne

À lire également


Réagir à cet article

Message déjà envoyé Adresse e-mail non valide


Fermer
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies et de technologies similaires par notre société ainsi que par des tiers, afin de réaliser des statistiques d'audiences et de vous proposer des services éditoriaux et la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux. En savoir plus / paramétrer