Fermer la publicité
Journal d'information juridique et d'annonces légales

Nouveau plan sécurité d'Ile-de-France Mobilités

le - - Actualité - Région Île-de-France & Grand Paris

Nouveau plan sécurité d'Ile-de-France Mobilités
@ DR

Ile-de-France Mobilités vient de dévoiler son nouveau Plan sécurité visant à garantir aux Franciliens de meilleures conditions de transports. Il sera présenté le 12 décembre prochain lors du Conseil d'Ile-de-France Mobilités.

« La sécurité dans les transports en commun d'Ile-de-France est une des grandes priorités de mon mandat », a rappelé Valérie Pécresse, présidente de la Région et d'Ile-de-France Mobilités qui propose de nouvelles mesures visant à amplifier la sécurisation du réseau. Ile-de-France Mobilités engagera également de hauts investissements pour renforcer la présence humaine sur ce réseau, à toute heure, et expérimenter de nouveaux équipements de sécurité, a-t-elle précisé.

Les récentes actions de sécurisation des transports

Ile-de-France Mobilités œuvre et finance depuis 2016 de nombreuses actions en faveur de la sécurité des Franciliens et Franciliennes. En effet, 750 agents de sécurité supplémentaires ont été recrutés pour la SNCF, la RATP et les réseaux de bus de grande couronne, dont un partenariat conclu avec la Gendarmerie nationale leur met à disposition 1 000 patrouilles de réservistes par an.
Enfin, un bouton « atteintes à caractère sexuel » a été généralisé sur les réseaux SNCF et RATP dans le cadre du dispositif d'alerte voyageur 3117 ou 31177 (sms).
Au total, 2 835 agents couvrent le réseau francilien, pour un financement annuel d'environ 144 millions d'euros.

Renforcement des moyens humains et technologiques

Plusieurs décisions seront soumises au vote du Conseil d'administration d'Ile-de-France Mobilités pour acter le renforcement de moyens humains et technologiques.
Tout d'abord, le Conseil se prononcera sur le recrutement de 200 agents de sécurité auprès de sociétés privées sur l'ensemble du réseau et de 500 agents supplémentaires pour la police ferroviaire de la SNCF (SUGE) et sur l'augmentation du contingent de gendarmes réservistes dans les trains en grande couronne, notamment sur les lignes connaissant des problèmes liés aux fumeurs.
Ensuite, il s'exprimera sur de nouveaux outils en faveur des missions des agents de sûreté.
Parmi eux, un centre unique de coordination de sûreté prévu pour l'été 2021 qui rassemblera tout le personnel de sûreté des voyageurs franciliens (police, gendarmerie, SNCF, RATP et OPTILE) sous l'autorité du Préfet de police et un haut-commissaire pour la sûreté des transports en commun en charge du pilotage stratégique de la sûreté et de la lutte contre la délinquance et les incivilités.
Par ailleurs, le nouveau plan sécurité propose l'augmentation des amendes à 150 € pour tous les opérateurs, l'instauration de caméras-piétons généralisées à l'ensemble des agents du GPSR (groupe de protection et de sécurité des réseaux), d'un système de vidéoprotection généralisé dans les trains, RER, métros, tramways et bus, au-delà des 63 000 caméras déjà présentes, ainsi que d'expérimentations autour de la vidéo intelligence avec la création d'un laboratoire d'intelligence artificielle, Lab'IA Vidéo, de traitement d'images vidéo.




Ses derniers articles

Abonnez-vous à l'offre Papier + Numérique

Affiches Parisiennes Journal d'information juridique et d'annonces légales

  • ›   Pour plus de contenu, papier + web
  • ›   l’accès aux annonces légales,
  • ›   l’accès aux ventes aux enchères.
Je m'abonne

À lire également


Réagir à cet article

Message déjà envoyé Adresse e-mail non valide


Fermer
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies et de technologies similaires par notre société ainsi que par des tiers, afin de réaliser des statistiques d'audiences et de vous proposer des services éditoriaux et la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux. En savoir plus / paramétrer