AccueilImmobilierNotaires de France : un marché immobilier dynamique en 2021

Bilan immobilier 2021 Notaires de France : un marché immobilier dynamique en 2021

Au lancement de la 2ème semaine de l'immobilier, organisée du 13 au 17 décembre, les notaires de France ont dévoilé leur Bilan immobilier 2021 ainsi qu'une étude HarrisInteractive sur les comportements immobiliers des Français.
Notaires de France : un marché immobilier dynamique en 2021
© DR - David Ambrosiano

Immobilier Publié le ,

Le 13 décembre dernier, les Notaires de France ont tenu une conférence de presse phygitale, en ouverture de la deuxième semaine de l’immobilier intitulée « Parlons de toits ». Cinq jours d'échanges sur l'immobilier entre les Français et des notaires via des consultations juridiques offertes, des conseils et des expertises.

Lors de ce point presse introduit par David Ambrosiano, président du Conseil supérieur du notariat (CSN), les notaires Thierry Delesalle, Frédéric Violeau, respectivement en charge des statistiques immobilières de Paris et d’Ile-deFrance et de celles nationales, et Peggy Montesinos, en charge de la promotion de l’expertise immobilière notariale, ont dévoilé les résultats du bilan immobilier pour 2021 et les premières tendances pour 2022. Dans un message enregistré et retransmis devant les participants, David Ambrosiano a estimé que « l’immobilier constitue plus que jamais un levier fort pour l’activité économique générale, nourrie par les aspirations confortées des Français pour leur logement et leur cadre de vie », relevant que « le lien entre l’immobilier et les Français reste fort et s’amplifie ».

« Les Français sont plus mobiles qu’imaginé et l’immobilier n’est pas un frein à leur mobilité. Une tendance que les Notaires de France avaient perçu bien en amont », a souligné Peggy Montesinos. Avant de débuter la présentation du bilan et de l’étude HarrisInteractive, la notaire a tenu à rappeler que « les bases de données du notariat sont les seules disponibles, à caractère systématique, qui comportent une grande richesse de données sociologiques, techniques, et couvrant tout le territoire ».

Dynamisme de l’immobilier en 2021

Selon le bilan de l’année immobilière 2021 des notaires de France, fin octobre 2021, le nombre de transactions réalisées au cours des douze derniers mois en France (y compris départements d'outre-mer hors Mayotte) était de 1 198 000, contre 1 156 000 à fin juin et contre 1 046 000 en 2019. Si l’on se réfère à l’année 2019, 2020 étant une année exceptionnelle compte-tenu de l’arrêt quasi total du secteur de l’immobilier pendant plusieurs semaines, la France enregistrerait une hausse de 14,5 %.

Augmentation des prix en 2022

S’agissant premièrement des appartements anciens, au 3ème trimestre 2021 et en France métropolitaine, leurs prix ont progressé de 1,4 % par rapport au trimestre précédent. Ainsi, sur un an, les prix des appartements anciens ont augmenté de 5,2 %, une hausse légèrement inférieure à celle observée l’an dernier (+6,6 %) mais supérieure aux années antérieures (+4 % en 2019, +3,4 % en 2018 et +4,5 % en 2017). Concernant ensuite les maisons anciennes, à l’échelle de la France métropolitaine, leurs prix au 3ème trimestre 2021 ont augmenté de 2,5 % par rapport au deuxième trimestre. En hausse d'environ 2,5 % entre 2017 et 2019, et de 4,2 % en 2020, l’évolution des prix des maisons anciennes sur un an atteint +9 % au 3ème trimestre 2021.

Un pouvoir d’achat qui diminue encore

Il ressort également du bilan immobilier 2021 que le pouvoir d’achat immobilier diminue au niveau national depuis cinq ans. En 2021, en moyenne, la surface finançable d’un appartement ancien sur l’ensemble de la France, entendue une mensualité de 800 euros par mois pendant 20 ans et sans apport, s’établit à 50m² en 2021, soit -4m² par rapport à 2020. Pour les maisons anciennes, la surface finançable moyenne à l’échelle de la France atteint 140 m², soit une diminution de 8 m² par rapport à 2020.

En 2021, les Français veulent déménager et acheter

Lors de ce point presse, les Notaires de France ont également dévoilé les résultats de leur 2ème enquête sur les comportements immobiliers des Français, réalisée en ligne par Harris Interactive du 5 au 15 octobre 2021 auprès d’échantillon national représentatif de 1 637 personnes.

Parmi les enseignements qui en découlent, 90 % des personnes interrogées jugent que le fait d’acheter un bien immobilier est un moment enthousiasmant, soit +4 points par rapport à 2019. Par ailleurs, les principales motivations de déménagement sont les mêmes qu’en 2019 : avoir plus d’espace, accéder à la propriété et des raisons professionnelles. A ce titre,18 % des personnes sondées disent avoir déménagé au cours des 18 derniers mois. Parmi eux, 22 % indiquent que cela a été déclenché par la crise sanitaire.

Autre enseignement, l’envie de devenir propriétaire reste très forte chez les Français puisque 60% sont propriétaires de leur logement actuel et 72 % envisagent de l’être pour leur prochain logement. La raison principale qui les incite à acheter est, pour 37 %, d’être « dans leurs murs » et, pour 31 %, de ne plus gâcher leur argent comme locataire. S’agissant d’ailleurs des personnes locataires, 57 % indiquent subir leur situation, soit + 5 % par rapport à 2019. En effet, 57 % citent comme principal frein à l’acquisition immobilière le manque de moyens financiers.

Enfin, les 5 grandes familles d’achat immobilier des Français sont l’achat aboutissement, l’achat horizon, l’achat difficile ou inabordable, l’achat investissement raisonnable et le parcours immobilier dépendant de la vie professionnelle.

Partager :
Abonnez-vous
  • Abonnement intégral papier + numérique

  • Nos suppléments et numéros spéciaux

  • Accès illimité à nos services

S'abonner
Journal du 14 janvier 2022

Journal du14 janvier 2022

Journal du 07 janvier 2022

Journal du07 janvier 2022

Journal du 31 décembre 2021

Journal du31 décembre 2021

Journal du 24 décembre 2021

Journal du24 décembre 2021

S'abonner
Envoyer à un ami
Connexion
Mot de passe oublié ?