AccueilEntrepriseVie des entreprisesNeocity, la société qui relie collectivités et administrés

Neocity, la société qui relie collectivités et administrés

Depuis 2014, Neocity conçoit des applications mobiles iPhone et Android pour les mairies. Rencontre avec le responsable commercial et Expert Smart City, Thibault Boullé.
Neocity, la société qui relie collectivités et administrés
© Neocity

EntrepriseVie des entreprises Publié le , Propos recueillis par Nicolas Cotten

Affiches Parisiennes : Quand Neocity a-t-elle été créée ?

Thibault Boullé : Neocity a été créé en 2014 par Pierre Saulnier et Victor Perraud, tout juste sortis d'école à l’époque. Ils avaient l'ambition de monter une société dans le domaine du digital, plutôt orientée sur les applications mobiles car leur usage commençait tout juste à exploser. C’est en tombant sur un journal municipal roulé en boule, à même le sol, qu’ils se sont dits qu’il était bien dommage que les villes n'aient pas de meilleurs outils pour communiquer avec leurs administrés. C'est à ce moment-là que l'idée de proposer des applications mobiles destinées aux villes et à leurs concitoyens est née, avec pour ambition de proposer un modèle SaaS innovant et de dépoussiérer l’offre logicielle aux collectivités.

A.- P. : Pourquoi choisir une application mobile pour améliorer la communication des villes ?

T. B. : On se rend compte que les supports papiers ne sont lus que par une minorité de la population. Les sites internet des villes sont quant à eux consultés pour une recherche d’information bien spécifique ou une démarche particulière, mais ne sont pas un réflexe quotidien. L'application était la meilleure solution que l'on pouvait trouver pour avoir un contact à la fois très direct avec les usagers mais aussi interactif. Cela permet un dialogue plus simple et plus proche entre les villes et leurs citoyens.

A.- P. : Est-ce que les villes ont été réactives à votre offre ? Avez-vous senti une réticence au début ?

T. B. : Quand la société est née en 2014, la première commune à nous avoir fait confiance était celle de Voisins-le-Bretonneux, dans les Yvelines. L'usage était relativement timide jusqu'en 2020, où nous avions environ soixante clients. Depuis, il y a eu plusieurs confinements qui ont renforcé le besoin d’outils de communication directe, couplés au renouvellement des équipes municipales souvent plus jeunes et plus portées sur le numérique. De fait, le nombre de nos clients a quadruplé et nous recevons quotidiennement des demandes. Il y a aujourd’hui trois fois plus de trafic sur nos applications comparé à avant 2020.

A.- P. : Comment les collectivités se servent-elles de l’application ?

T. B. : Neocity évite à la ville de sortir une application par usage. Certaines collectivités font le choix d'une solution de téléalerte, d’une solution de signalement, de démocratie participative, de découverte du patrimoine... Avec un catalogue de plus de 30 fonctionnalités, notre force est de fédérer tous ces usages sur une seule et même application et de parvenir ainsi à des taux de téléchargements très intéressants. En moyenne, 20% des habitants téléchargent l’application mais il n'est pas rare que ce taux dépasse les 30 à 50% chez les collectivités les plus impliquées.

A.- P. : En Île-de-France, quelle est la portée de l’application Neocity ?

T. B. : A date, sur les 200 collectivités qui nous font confiance, 80 sont situées en Ile-de-France. La société ayant vu le jour dans les Yvelines, nous nous sommes développés par le bouche-à-oreille, grâce aux recommandations de nos premiers clients. En 2022, nous tablons sur une trentaine de collectivités supplémentaires, de toutes tailles, sur la région d’Ile-de-France.

A.- P. : Quels sont les pistes d'amélioration attendues sur l'application ? Y a-t-il d'autres outils que vous pouvez développer à destination des villes dans le futur ?

T. B. : Nous avons lancé l’an dernier une application mobile dédiée aux agents municipaux, pour qu’ils puissent gagner en réactivité dans le traitement des signalements d’incidents venant des administrés. L’application comporte aussi une fonctionnalité de parcours de découverte qui a rencontré un franc succès auprès des utilisateurs. La maturité atteinte par nos clients nous permet de nous projeter sur de nombreuses évolutions, du renforcement de nos fonctionnalités de démocratie participative et de gestion de la relation citoyen à de nouveaux usages à l’échelle de collectivités plus grandes (EPCI, départements). En bref, nous ne sommes qu’au début d’une belle aventure !

Partager :
Abonnez-vous
  • Abonnement intégral papier + numérique

  • Nos suppléments et numéros spéciaux

  • Accès illimité à nos services

S'abonner
Journal du 02 décembre 2022

Journal du02 décembre 2022

Journal du 25 novembre 2022

Journal du25 novembre 2022

Journal du 18 novembre 2022

Journal du18 novembre 2022

Journal du 11 novembre 2022

Journal du11 novembre 2022

S'abonner
Envoyer à un ami
Connexion
Mot de passe oublié ?