Fermer la publicité
Journal d'information juridique et d'annonces légales

Nathaniel Bern : Medadom, la téléconsultation pour tous

le - - Actualité - Interview

Nathaniel Bern : Medadom, la téléconsultation pour tous
@ DR

Medadom est un site qui permet d'avoir, sept jours sur sept, une consultation vidéo avec un généraliste inscrit à l'Ordre des médecins. Il a été particulièrement sollicité durant la crise sanitaire, permettant aux patients d'avoir un diagnostic en ligne sans se déplacer. Nathaniel Bern, cofondateur de ce service, détaille le fonctionnement de ces téléconsultations en plein développement

Affiches Parisiennes : Vous êtes le cofondateur de Medadom, un site qui fonctionne très bien actuellement. Pouvez-vous présenter votre activité ?

Nathaniel Bern : Medadom est une plateforme de téléconsultation. Il est possible de réaliser une consultation vidéo avec des médecins généralistes, sept jours sur sept, en moins de dix minutes, que ce soit de chez soi, via un ordinateur ou un smartphone, ou directement en pharmacie, par l'intermédiaire d'une borne médicale connectée. Nous avons actuellement 300 pharmacies équipées de ce type de bornes.

A.-P. : Nous vivons une crise sanitaire sans précédent, quel a été son effet sur les téléconsultations ?

N. B. : Le Covid-19 a, malheureusement si l'on peut dire, dopé l'activité de téléconsultation et de la télémédecine de manière générale, qui ont été beaucoup démocratisées par les Pouvoirs publics pour éviter que les gens sortent de chez eux et aillent saturer les services d'urgence et les cabinets médicaux. Beaucoup se sont tournés vers la téléconsultation, de chez eux ou des officines. Notre activité a progressé de manière significative avec quelque 300 % d'augmentation, par des patients qui avaient besoin d'accéder aux soins et qui n'avaient pas d'autres solutions que de faire appel à une téléconsultation.

A.-P. : Comment ce service fonctionne précisément ? Vous avez des médecins salariés, des médecins libéraux ? Que vous mettez en relation avec vos clients ?

N. B. : Nous travaillons selon le principe de soins non programmés. Vous êtes patient, vous avez besoin d'un avis médical, vous n'avez pas forcément de médecin traitant ou il n'est pas disponible dans un délai raisonnable, vous faites appel à Medadom pour avoir une téléconsultation avec un médecin que vous ne connaissez pas forcément. Ce dernier va pouvoir délivrer un diagnostic, vous orienter, délivrer si besoin une ordonnance... Ces médecins, généralistes et urgentistes, ont une activité mixte, en présentiel et en téléconsultation. Ils gardent évidemment une activité clinique extrêmement importante. Ils sont formés à l'usage de la téléconsultation, avec des protocoles de prise en charge. Les patients bénéficient ainsi d'une prise en charge homogène, dans le respect des recommandations des autorités sanitaires et des institutions.

A.-P. : Cette plateforme fonctionne sur le modèle des consultations téléphoniques…

N. B. : Oui, mais vous n'avez pas à payer le dépassement d'honoraires. La prestation est en tiers payant et le délai d'attente réduit. Vous êtes sur un environnement digital, en visioconférence uniquement – c'est la condition de remboursement –, et non plus sur un appel téléphonique pour lequel vous attendez une réponse pendant 40 mn.

En pharmacie, le patient peut même bénéficier d'objets connectés. Le médecin peut ausculter l'intérieur de vos oreilles, écouter vos battements cardiaques. Il peut regarder des lésions de la peau avec un endoscope connecté. Le pharmacien qui accompagne le patient peut prendre sa tension, sa température et les communiquer au médecin. C'est réellement une consultation clinique.

A.-P. : Le déploiements de votre service dans 300 pharmacies est réalisé dans quelles régions ?

N. B. : Nous avons commencé en Île-de-France où nous travaillons avec 250 pharmacies. Par ailleurs, nous sommes en train de nous déployer très rapidement sur tout le territoire national. Notre objectif est d'atteindre 2 000 bornes en fin d'année. Nous avons des accords avec des groupements et des établissements de santé qui vont accélérer notre déploiement. Nous sommes également en recherche de médecins pour adapter l'équipe à la montée en puissance de la plateforme.

Je précise, par ailleurs, que nous sommes actuellement le seul acteur de la téléconsultation qui propose une prise en charge à 100 %. Avec l'urgence sanitaire, la Sécurité sociale exonère à 100 % tous les patients qui n'ont pas à avancer d'argent. Le reste à charge est nul, quel que soit votre régime de Sécurité sociale.

A.-P. : Pouvez-vous précisez la présence de vos bornes médicales en Île-de-France ?

N. B. : Cette répartition est assez homogène dans les départements d'Île-de-France. Nous avons beaucoup de pharmacies en Seine-et-Marne, mais aussi à Paris, notamment dans le 18e arrondissement qui est un désert médical. Nous en avons également un nombre important en Seine-Saint-Denis, dans les Hauts-de-Seine, notamment à Nanterre, Asnières, Clichy…

A.-P. : Combien avez-vous eu de téléconsultations pendant cette crise sanitaire ?

N. B. : Pendant la pandémie, nous avons enregistré plus de 1 000 téléconsultations par jour. Elles ont été prises en charge par une centaine de médecins qui se rendent disponibles dans la journée, sur des créneaux horaires précis. Cette organisation nous permet d'assurer une permanence sept jours sur sept et une prise en charge rapide – moins de 10 minutes en moyenne –, tout en gardant une très, très haute qualité de prestation, grâce au protocole qui encadre l'exercice médical de cette équipe.

A.-P. : Ce type de téléconsultation dure combien de temps ?

N. B. : La téléconsultation dure à peu près le même temps qu'une consultation en présentiel. Elle est peut-être un peu plus rapide pour des raisons administratives, puisque le patient entre toutes ses informations en amont. En moyenne, la téléconsultation dure ainsi une quinzaine de minutes, après moins d'une dizaine de minutes d'attente. Nous adaptons le nombre de médecins à la demande sur la plateforme.




Ses derniers articles

Abonnez-vous à l'offre Papier + Numérique

Affiches Parisiennes Journal d'information juridique et d'annonces légales

  • ›   Pour plus de contenu, papier + web
  • ›   l’accès aux annonces légales,
  • ›   l’accès aux ventes aux enchères.
Je m'abonne

À lire également


Réagir à cet article

Message déjà envoyé Adresse e-mail non valide


Fermer
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies et de technologies similaires par notre société ainsi que par des tiers, afin de réaliser des statistiques d'audiences et de vous proposer des services éditoriaux et la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux. En savoir plus / paramétrer