AccueilRégion Île-de-France & Grand ParisNanterre : procès pour escroquerie au 1 % logement

Nanterre : procès pour escroquerie au 1 % logement

Le procès d'une soixantaine de personnes pour une affaire d'escroquerie au préjudice d'organismes de collecte du 1 % logement s'est ouvert devant le Tribunal correctionnel de Nanterre (Hauts-de-Seine).

ActualitéRégion Île-de-France & Grand Paris Publié le ,

Une vingtaine de prévenus seulement étaient présents lundi matin à l'ouverture de ce procès qui regroupe deux dossiers d'escroquerie. Dans l'un de ces dossiers, la principale prévenue est une employée d'Astria, organisme dispensateur du 1 % logement. Il lui est reproché d'avoir établi une centaine de faux dossiers de crédit afin que les demandeurs obtiennent un prêt "pass travaux" d'un montant individuel compris entre 3 000 et 9 600 euros. Entre février 2008 et mars 2009, plus de 80 personnes ont décroché ainsi des prêts sur la base de faux dossiers, causant à Astria un préjudice de près de 900 000 euros.

Les faux dossiers contenaient de fausses attestations notariées, des fiches de paie truquées, de fausses factures de travaux et, dans certains cas, de fausses pièces d'identité. Pour obtenir ces crédits, les demandeurs versaient des commissions pouvant aller jusqu'au quart du montant du crédit frauduleusement obtenu. Les autres prévenus comparaissent pour complicité ou recel des faits d'escroqueries. Plusieurs organismes dispensateurs du 1 % logement (Astria, Solendi, Aliance, Amallia, Le Gic) figurent parmi les parties civiles.

Partage
Articles similaires
Envoyer à un ami
Connexion
Mot de passe oublié ?