AccueilEntrepriseVie des entreprisesMunicipales 2020 : les petits patrons parisiens s'expriment

Municipales 2020 : les petits patrons parisiens s'expriment

En vue des prochaines élections municipales à Paris, la Confédération des petites et moyennes entreprises (CPME) Paris-Ile-de-France et l'Institut français d'opinion publique (Ifop) ont mené une enquête auprès des dirigeants de TPE-PME, afin de recueillir leurs points de vue sur l'attractivité de la ville et les candidats à la mairie.
Municipales 2020 : les petits patrons parisiens s'expriment
@ DR

EntrepriseVie des entreprises Publié le ,

Pour les dirigeants de TPE-PME, Paris reste une ville attractive dans son ensemble.

L'étude du CPME et de l'Ifop montre que 81 % de ces patrons jugent la capitale dynamique et 76 % estiment qu'elle est attractive pour les entreprises qui souhaitent s'y implanter. Selon l'avis de 56 % des dirigeants interrogés, les principaux avantages offerts par la capitale pour la création et le développement d'entreprises sont la proximité géographique avec les fournisseurs et les clients, et la présence d'une main-d'œuvre qualifiée, citée à 33 %. Sont aussi appréciés le nombre d'espaces de coworking (73 % de satisfaction) ou l'emploi des jeunes (65 %). Pour la majorité des dirigeants, l'action de la Ville de Paris a une grande influence sur l'attractivité du territoire ou sur le développement de commerces de quartier.

Bilan contrasté pour Anne Hidalgo

Concernant l'action de l'actuelle maire de Paris, candidate aux municipales de 2020, les avis sont beaucoup plus mitigés. Deux camps se dessinent ; 49 % des petits patrons sont satisfaits de son action pour les entreprises parisiennes et 49 % sont insatisfaits. Parmi les membres de cette dernière catégorie, 18 % ne sont pas du tout satisfaits.

Malgré une ville jugée globalement attractive pour les entreprises, les dirigeants de TPE-PME pointent pourtant des sujets de grande insatisfaction. Ainsi, 88 % d'entre eux déclarent ne pas être satisfaits de la circulation, 86 % du stationnement, 72 % du logement et 65 % de la propreté. Pour plus d'attractivité, 49 % des patrons de TPE-PME jugent que la mesure prioritaire devrait être l'amélioration du transport et de la circulation.

Des patrons intéressés mais qui se sentent peu écoutés

De manière générale, les petits patrons se sentent concernés par la campagne municipale. Ils sont 68 % à se dire intéressés, dont
23 % très intéressés. Pourtant, 40 % d'entre eux jugent qu'aucune des personnalités candidates à la mairie de Paris n'est assez à l'écoute de leurs besoins. Au sujet du candidat le plus « pro-business », c'est-à-dire le plus favorable et à l'écoute des entreprises, les résultats sont serrés. Benjamin Griveaux apparaît comme le candidat répondant le mieux à ce critère, selon 28 % des dirigeants interrogés. Il est suivi par Rachida Dati (25 %), Anne Hidalgo (23 %) et Cédric Villani (21 %). Certains dirigeants jugent tout de même qu'aucune des personnalités candidates n'est pro-business. Ils sont 38 % à être de cet avis et 17 % préfèrent ne pas se prononcer.

Pour Bernard Cohen-Hadad, président de la CPME, « ce sondage révèle un écart majeur entre les préoccupations des patrons de TPE et PME et les idées promues par les candidats aux municipales. Il doit être un signal fort pour tous les candidats : les patrons à Paris ne se sentent pas assez pris en compte ni écoutés. »

Partager :
Articles similaires
Abonnez-vous
  • Abonnement intégral papier + numérique

  • Nos suppléments et numéros spéciaux

  • Accès illimité à nos services

S'abonner
Journal du 02 décembre 2022

Journal du02 décembre 2022

Journal du 25 novembre 2022

Journal du25 novembre 2022

Journal du 18 novembre 2022

Journal du18 novembre 2022

Journal du 11 novembre 2022

Journal du11 novembre 2022

S'abonner
Envoyer à un ami
Connexion
Mot de passe oublié ?