AccueilDroitMontpellier: convention d'aide aux victimes

Montpellier: convention d'aide aux victimes

Une convention visant à informer, assister, soutenir et aider les victimes d'infractions pénales dans leurs démarches judiciaires a été signée le 19 décembre entre la cour d'appel, l'association d'aide aux victimes (Adiav) et l'Ordre des avocats de la ville.

Droit Publié le ,

Cet accord est l'un des seuls en France, avec celui conclu à Rennes, à avoir associé le barreau. Il s'adresse à toutes les victimes d'infractions, mais cible plus particulièrement celles d'actes (vols, cambriolages, agressions...) dont les auteurs sont interpellés et jugés très rapidement, notamment en comparution immédiate. Le texte prévoit notamment l'installation d'un bureau d'aide aux victimes (BAV), la transmission par le greffe de toutes les informations nécessaires à la prise en charge de ces victimes ou encore la mise en relation avec un avocat grâce au numéro "Avocats SOS Victimes" (0805 622 111). "L'avantage pour la victime, c'est la prise en charge globale et rapide. Il y a une prise en compte administrative, juridique (indemnisations...), judiciaire (audience, constitution de partie-civile...) et si besoin même un soutien psychologique", a souligné la bâtonnière de Montpellier, Michèle Tisseyre. Une cinquantaine de bureaux d'aide aux victimes sont en fonction en France.

Partager :
Envoyer à un ami
Connexion
Mot de passe oublié ?