AccueilActualitéRégion Île-de-France & Grand ParisMobilisation du Gouvernement pour les quartiers populaires

Mobilisation du Gouvernement pour les quartiers populaires

Jacques Mézard, ministre de la Cohésion des territoires, et Julien Denormandie, secrétaire d'Etat auprès du ministre, viennent de réunir des acteurs engagés pour les quartiers populaires (QPV) : associations, élus, monde HLM et Action Logement, chefs d'entreprise et membres du Conseil national des villes, autour de trois axes majeurs : appuyer les associations au cœur des quartiers, engager les entreprises dans un pacte et accélérer le nouveau programme de renouvellement urbain (NPNRU).
Mobilisation du Gouvernement pour les quartiers populaires
© Public Sénat - Jacques Mézard, ministre de la Cohésion des territoires.

ActualitéRégion Île-de-France & Grand Paris Publié le ,

Cet événement s'inscrit dans la mobilisation nationale en faveur des habitants des quartiers, lancée par le président de la République en novembre 2017 et fait suite à l'intense travail de co-construction à laquelle plus de 15 000 personnes ont participé sur le territoire et à la remise du rapport de Jean-Louis Borloo.

Comme le souligne Jacques Mézard, « Ce mois de juillet est marqué par l'épopée de l'équipe de France de football, dont de nombreux joueurs ont grandi dans ces quartiers. Il se dégage une énergie formidable de nos quartiers, et notre objectif est de valoriser ces talents, ces idées dans tous nos territoires. »

Le ministre a ainsi réaffirmé l'engagement de l'Etat auprès des associations, en rappelant que les crédits ”politique de la ville” sont sanctuarisés à hauteur de 430 millions d'euros par an sur le quinquennat. Il a, par ailleurs, salué le travail qu'elles effectuent au quotidien sur le terrain. Il a insisté sur le rôle de facilitateur que l'État doit jouer pour conforter les associations et leurs bénévoles dans leurs actions au profit des quartiers populaires.

C'est la raison pour laquelle le ministre a annoncé :

  • un partenariat national entre l'Etat et le monde associatif avec un budget de 15 millions d'euros par an dès 2019 pour soutenir, mettre en réseau, faire essaimer des grands réseaux associatifs présents et actifs dans les quartiers ;
  • La création en 2019 de 1 000 adultes relais supplémentaires. Les adultes relais sont des médiateurs sociaux, financés par l'Etat, employés principalement par des associations et œuvrant pour favoriser le lien social entre les habitants, les services publics et les institutions ;
  • Le doublement et la revalorisation de l'aide à l'emploi associatif du fonds de coopération de la jeunesse et de l'éducation prioritaire (Fonjep). L'aide va être revalorisée de 5 000 à 7 000 euros et le nombre de postes Fonjep financés dans les quartiers passer de 750 à 1 500 postes.

Selon Jacques Mézard, « C'est grâce à l'implication de leurs salariés et de leurs bénévoles que des dizaines de milliers d'associations agissent pour la cohésion des territoires. »

Jacques Mézard et Julien Denormandie ont également signé avec le Medef et trois premières entreprises pionnières (Adecco, la Fédération régionale des travaux publics d'Ile de France et Accor Hotel Group), le ”Pacte avec les quartiers pour toutes les entreprises” (Paqte). Ce pacte vise à des engagements concrets des entreprises sur quatre axes :

  • sensibiliser : une meilleure compréhension du monde de l'entreprise, de l'entrepreneuriat, des secteurs d'activité et des métiers, avec des accès aux stages renforcés ;
  • former : un accès à l'apprentissage facilité, tant en termes d'appui à l'orientation que d'accès à l'alternance et d'accompagnement des apprentis ;
  • recruter : un développement de l'emploi renforcé dans les QPV, des méthodes de recrutement sans discrimination ainsi que du soutien à l'inclusion ;
  • acheter : un développement des achats responsables et inclusifs avec un soutien et une prise en compte des engagements d'entreprises dans les marchés publics.

Comme le détaille Julien Denormandie, « Chaque axe correspond à une priorité gouvernementale et à des actions précises : la découverte des métiers avec les stages de 3e, la formation avec l'apprentissage, le recrutement avec les emplois francs et le testing, les achats avec les clauses d'insertion. Nous innovons car si les entreprises volontaires prendront des engagements, l'Etat aussi. Des indicateurs très clairs ont été mis en place pour assurer un suivi de ces engagements. Par ailleurs, l'objet de ce Paqte c'est bien de mettre en lien les entreprises et les associations et habitants œuvrant dans ces quartiers. »

La relance de la rénovation urbaine est une priorité fixée par le président de la République : depuis fin mai, cette relance se traduit en actes : sept projets d'intérêt national et 45 d'intérêt régional ont été validés.

Et Jacques Mézard de conclure, « La convention signée est la preuve de la relance de la rénovation urbaine, du retour des grues dans les quartiers. Avec les partenaires et les élus locaux, nous allons faire repartir la dynamique et encourager l'ambition des projets locaux. »

Partager :
Abonnez-vous
  • Abonnement intégral papier + numérique

  • Nos suppléments et numéros spéciaux

  • Accès illimité à nos services

S'abonner
Journal du 20 mai 2022

Journal du20 mai 2022

Journal du 13 mai 2022

Journal du13 mai 2022

Journal du 06 mai 2022

Journal du06 mai 2022

Journal du 30 avril 2022

Journal du30 avril 2022

S'abonner
Envoyer à un ami
Connexion
Mot de passe oublié ?