Fermer la publicité
Journal d'information juridique et d'annonces légales

MGP : un emprunt majeur pour sortir la tête de l'eau

le - - Actualité - Région Île-de-France & Grand Paris

MGP : un emprunt majeur  pour sortir la tête de l'eau
@ DR

« Elle sort de son lit, tellement sûre d'elle, la Seine ». La chanson interprétée par Matthieu Chédid et Vanessa Paradis sur une gamme de ré mineur pourrait bien moduler en désastre majeur pour les Franciliens et les Franciliennes. « La crue centennale nous menace, cela fait 10 ans que la date est déjà passée. Notre grande inquiétude, c'est cette grande crue ; notre souci, c'est de faire le maximum de travaux de protection avant qu'elle n'arrive », affirme Patrick Ollier.

La loi a donné au 1er janvier 2018 aux groupements intercommunaux, comme l'est la Métropole du Grand Paris (MGP), compétence en matière de Gemapi, un acronyme qui se développe en Gestion des milieux aquatiques et de prévention des inondations. La métropole a ses moyens financiers propres pour cela, issus notamment d'une taxe de 76 centimes d'euros par foyer fiscal qui rapporte environ 3 millions d'euros par an. Insuffisante toutefois lorsqu'il est annoncé que ce ne sont pas moins de 34 millions d'euros qui sont à mettre sur la zone humide de la Bassée qui a fonction de zone d'expansion des crues au sud-est de Melun. Ce chantier achevé, il devrait permettre de réduire de 8 cm la hauteur du fleuve dans la métropole en période de crue. Et si l'on ignore quand le zouave du Pont de l'Alma aura à nouveau le corps dans l'eau, la date de 2024 et des Jeux Olympiques est connue de tous. Objectif fin 2023 donc pour le casier pilote de la Bassée.

La MGP donnait ainsi rendez-vous le 14 novembre à la Caisse des dépôts pour la signature du premier Aquaprêt, prêt attribué pour la Gemapi. La MGP emprunte ainsi 34 millions d'euros cette année et en empruntera 20 supplémentaire l'an prochain sur 60 ans. « La boîte à outils de la Caisse des dépôts s'enrichit », se réjouit Eric Lombard, son directeur général. Marianne Louradour, directrice régionale Île-de-France, décrit un « prêt important de par son montant et sa dimension novatrice ». Depuis 2016 et leur cohabitation non loin de la gare d'Austerlitz, les acteurs en question n'en sont pas à leur premier partenariat.

Outre le casier pilote de La Bassée, la Métropole pourra mener à bien la renaturation des rives à Villeneuve-Saint-Georges alors que des pavillons y sont systématiquement inondés, les travaux de réouverture de la Bièvre, la construction de 100 km de digues. D'autres projets sont déjà achevés, comme la vanne-écluse créant un fleuve souterrain sous la boucle de la Marne et protégeant des villes comme Saint-Maur ou Joinville-le-Pont, une zone particulièrement technique car de confluences. « Je suis catastrophé par la situation de certaines communes vis-à-vis des inondations », ajoute Patrick Ollier qui dénonce un laxisme de l'Etat tout en faisant son mea culpa comme membre de la Commission à l'Assemblée nationale en charge de ces questions pendant dix ans.

La suite en la matière ? « Je suis responsable jusqu'en mars 2020, après je ne sais pas qui sera président de la Métropole », déclare Patrick Ollier esquivant les questions sur une nouvelle candidature. « Je n'en sais rien, je ne parle pas d'élections aujourd'hui, mais il y aura quelqu'un pour conduire la métropole dans une phase 2 ».




Ses derniers articles

Abonnez-vous à l'offre Papier + Numérique

Affiches Parisiennes Journal d'information juridique et d'annonces légales

  • ›   Pour plus de contenu, papier + web
  • ›   l’accès aux annonces légales,
  • ›   l’accès aux ventes aux enchères.
Je m'abonne

À lire également


Réagir à cet article

Message déjà envoyé Adresse e-mail non valide


Fermer
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies et de technologies similaires par notre société ainsi que par des tiers, afin de réaliser des statistiques d'audiences et de vous proposer des services éditoriaux et la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux. En savoir plus / paramétrer