Fermer la publicité
Journal d'information juridique et d'annonces légales

Métiers de la propreté : un secteur d'avenir pas suffisamment reconnu

le - - Actualité - Région Île-de-France & Grand Paris

Métiers de la propreté : un secteur d'avenir pas suffisamment reconnu
© A.P.

Avec 90 000 emplois nets créés en 10 ans, la propreté est une branche professionnelle porteuse d'avenir insuffisamment reconnue. Pour mettre en lumière les métiers de ce secteur, la Fédération des entreprises de propreté et services associés (FEP) a organisé récemment une cérémonie de remise de diplômes de la propreté Ile-de-France.

À la faveur de la journée nationale des métiers de la propreté, la cérémonie de remise de diplômes de la propreté Ile-de-France a été l'occasion de mettre en lumière les hommes et les femmes qui œuvrent chaque jour dans l'ombre. « Ces métiers sont peu connus parce que nous travaillons en horaires décalés », souligne Philippe Jouanny, président de la FEP Ile-de-France. Pour Stéphanie Monnin, déléguée régionale du Fare propreté, partenaire de la FEP Ile-de-France : « Le secteur de la propreté souffre d'une mauvaise image. Le grand public doit savoir que nettoyer une entreprise n'a rien de comparable au ménage que l'on peut faire à domicile ».

Le CFA Propreté INHNI a ainsi récompensé 150 jeunes et adultes. Ils ont reçu un diplôme ou un certificat de qualification professionnelle. Les étudiants ayant suivi la formation du CAP agent de propreté et d'hygiène ont reçu leur diplôme des mains de Sylvie Charrière, députée de Seine-Saint-Denis et membre de La République en marche. Selon elle, cette cérémonie était « une très belle initiative, permettant de valoriser ces jeunes qui ont parfois eu des parcours très difficiles. Ils se sont repris en main et ont réussi, en prenant confiance, à avoir un diplôme dans la propreté ».

La propreté : une filière « complète »

Chaque année, au CFA Propreté INHNI, près de 400 apprentis sont inscrits dans un parcours de formation et plusieurs centaines de salariés se forment en choisissant l'un des huit Certificats de qualification professionnelle (CQP) proposés, d'agent machiniste à laveur de vitres, en passant par chef d'équipe propreté. Pour Philippe Jouanny, « cette remise de diplômes a vocation à faire voir à l'ensemble du monde extérieur, notamment à nos clients, qu'il existe une formation adaptée. Aujourd'hui, nous sommes organisés avec une filière complète, du CAP au Bac + 5 ».

La propreté est une branche professionnelle qui qualifie de plus en plus, notamment par « des cursus avec HEC formant des chefs d'entreprise ». Le CFA Propreté INHNI propose notamment le diplôme TCN2 « responsable de service hygiène et propreté ». Cette licence forme au métier de responsable de secteur, de commercial, ou de directeur d'agence. Après un BTS NDRC – négociation et digitalisation de la relation client – et une formation de cordiste, Maxime Veirman s'est orienté vers ce diplôme, avec le projet de reprendre l'entreprise familliale. « Je suis très satisfait d'avoir suivi la formation du TCN2. J'ai appris énormément de choses en matière de gestion d'entreprise, de commerce et de technique de propreté. Je viens de recevoir mon diplôme et je souhaite poursuivre mes études en faisant un Bac + 5 TCN1 manager du développement du multiservice, associé à la propreté, avant de pouvoir reprendre l'entreprise de mon père qui approche de la retraite ».

Beaucoup de dirigeants de TPE sont d'anciens agents

« Beaucoup de métiers de la propreté souffrent d'une mauvaise image, alors qu'ils permettent de s'épanouir, de progresser et de bénéficier d'un ascenseur social positif », selon Sylvie Charrière. Pour Stéphanie Monnin : « on ne sait pas assez que dans le secteur de la propreté les personnes peuvent aussi évoluer vers des métiers d'encadrement. Aujourd'hui, on constate que beaucoup de dirigeants de TPE sont d'anciens agents qui ont commencé sur le terrain ». Philippe Jouanny confirme : « nous embauchons notamment des commerciaux, des dirigeants, des comptables ».




Ses derniers articles

Abonnez-vous à l'offre Papier + Numérique

Affiches Parisiennes Journal d'information juridique et d'annonces légales

  • ›   Pour plus de contenu, papier + web
  • ›   l’accès aux annonces légales,
  • ›   l’accès aux ventes aux enchères.
Je m'abonne

À lire également


Réagir à cet article

Message déjà envoyé Adresse e-mail non valide


Fermer
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies et de technologies similaires par notre société ainsi que par des tiers, afin de réaliser des statistiques d'audiences et de vous proposer des services éditoriaux et la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux. En savoir plus / paramétrer