Fermer la publicité
Journal d'information juridique et d'annonces légales

Marie-Arlette Carlotti en maraude auprès des sans-abri à Paris

le - - Actualité - Région Île-de-France & Grand Paris

Marie-Arlette Carlotti en maraude auprès des sans-abri à Paris

"Vous n'avez pas froid, là ? Dès qu'il va faire plus froid, il faudra vous mettre à l'abri": la ministre chargée de la Lutte contre l'exclusion Marie-Arlette Carlotti est allée à la rencontre des sans-abris dans les rues de Paris.

En maraude avec la Brigade d'appui aux personnes sans abris (Bapsa) de la préfecture de police de Paris, la ministre s'est enquis de la santé de trois jeunes femmes, réfugiées dans une tente installée le long de l'Opéra Bastille, alors que la température voisine les 5 à 7 °C. L'une d'elles, âgée d'une vingtaine d'années, explique qu'il s'agit de son premier hiver passé dans la rue, et accepte un duvet offert par la brigade avant de refermer rapidement la tente. "Dès qu'il fait plus froid, on revient vous voir et on vous emmène au chaud", promet Michel Noullet, chef adjoint de la Bapsa.

Il précise que son équipe "les suit de près, car la violence est inhérente à la rue", et rend la situation des femmes SDF souvent problématique. "Dès que le froid va se faire plus dur, on va soutenir des maraudes supplémentaires, mobiliser des médecins réservistes" et une circulaire est en préparation pour ouvrir également les services hospitaliers, a précisé Marie-Arlette Carlotti à l'issue de la maraude. La ministre, qui prépare la conférence sur la pauvreté et la lutte contre l'exclusion des 10 et 11 décembre, a reconnu que "des situations extrêmement tendues" existaient à Paris ou à Marseille en matière de places d'hébergement d'urgence, mais que "tous les dispositifs seront mis en place", y compris par la réquisition de bâtiments publics, pour mettre les SDF à l'abri.

La Bapsa, anciennement "unité de ramassage des vagabonds" créé en 1955 après le célèbre appel de l'Abbé Pierre, est "unique au monde", a souligné le préfet de police de Paris Bernard Boucault, puisque c'est la seule unité de police chargée de l'assistance aux SDF. Les quelque 70 agents qui y travaillent sont tous volontaires et interviennent tous les jours, au cours de maraudes, en collaboration avec le Service intégré de l'accueil et de l'orientation (SIAO, qui coordonne l'aide d'urgence aux sans abris) et les autres associations, pour mettre à l'abri les SDF qui le souhaitent.




Jean-Paul VIART
Journaliste

Ses derniers articles

Abonnez-vous à l'offre Papier + Numérique

Affiches Parisiennes Journal d'information juridique et d'annonces légales

  • ›   Pour plus de contenu, papier + web
  • ›   l’accès aux annonces légales,
  • ›   l’accès aux ventes aux enchères.
Je m'abonne

À lire également


Réagir à cet article

Message déjà envoyé Adresse e-mail non valide


Fermer
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies et de technologies similaires par notre société ainsi que par des tiers, afin de réaliser des statistiques d'audiences et de vous proposer des services éditoriaux et la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux. En savoir plus / paramétrer