AccueilSociétéLoin de la guerre…
SOCIÉTÉ

Loin de la guerre…

Le canon tonne, mais l’Hexagone persiste à ne pas réellement l’entendre.
Loin de la guerre…
© Adobe Stock

Société Publié le ,

Au nombre des calamités anxiogènes qui affectent le moral des Françaises et des Français, la canicule et le pouvoir d’achat accaparent toutes les attentions d'une actualité à l'étiage, très très loin des échos belliqueux du Donbass, de ses drames humains et des menaces plus lointaines.

Pour tout exode, il nous propose les quelque 1 000 km de bouchons sur les routes lors des traditionnels chassés-croisés, pour cette incroyable mobilisation estivale, cristallisée autour du farniente.

Les historiens ont tracé – souvent comme un assaut d’inconscience collective des démocraties – le renoncement qui veilla aux destinées des accords de Munich de 1938. Ils ont pareillement fustigé l’immobilisme des nations “sages”, qui prévalut l’année suivante, au matin de l’invasion de la Pologne par les forces du Reich. Sans oublier cette improbable “drôle de guerre” où une étonnante dynamique occulta l’inéluctable.

Le conflit qui persiste à l’Est de l’Europe, ceux qui prennent forme à travers le monde, livrent une nouvelle version attentiste – comme un réflexe social naturel –, qui veut qu’on profite du moindre instant de bonheur et de paix, en repoussant jusqu’à l’ultime limite le moment d’affronter – avec courage et détermination – la raison des plus fous.

Partager :
Abonnez-vous
  • Abonnement intégral papier + numérique

  • Nos suppléments et numéros spéciaux

  • Accès illimité à nos services

S'abonner
Journal du 23 septembre 2022

Journal du23 septembre 2022

Journal du 16 septembre 2022

Journal du16 septembre 2022

Journal du 09 septembre 2022

Journal du09 septembre 2022

Journal du 02 septembre 2022

Journal du02 septembre 2022

S'abonner
Envoyer à un ami
Connexion
Mot de passe oublié ?