AccueilEntrepriseLobbying pharmaceutique : des associations montent au créneau

Lobbying pharmaceutique : des associations montent au créneau

L'association Anticor ou encore la pneumologue Irène Frachon à l'origine de la révélation du scandale du Mediator ont appelé à la réglementation du lobbying notamment au travers du projet de loi sur la transparence de la vie publique débattue à l'Assemblée.
Lobbying pharmaceutique : des associations montent au créneau
© AP

Entreprise Publié le ,

"Le volet pharmaceutique de l'affaire Cahuzac, la mise en examen du numéro 2 du groupe Servier ou l'émotion suscitée par la diffusion sur France 2 de scènes de promiscuité entre hauts fonctionnaires, parlementaires et lobbyistes de la société British American Tabacco montrent que la France ne peut plus ignorer les problèmes posés par la non régulation du lobbying", ont-ils indiqué.

Le projet de loi sur la transparence de la vie publique débattu à l'Assemblée nationale comprend une définition du conflit d'intérêts et met à la charge de la Haute Autorité de la transparence le soin de "définir des lignes directrices portant sur les relations avec les représentants d'intérêts".

Dans cette tribune, associations et personnalités demandent ainsi que la Haute Autorité soit chargée d'édicter des règles déontologiques s'appliquant à toute personne cherchant à influencer la prise de décision publique ou encore de publier un registre d'enregistrement et de déclaration des lobbyistes avec les clients et les dépenses répertoriés.

Partage
Envoyer à un ami
Connexion
Mot de passe oublié ?