Fermer la publicité
Journal d'information juridique et d'annonces légales

Lionel Canesi : « La situation économique actuelle laisse entrevoir un redémarrage »

le - - Entreprise - Chiffre

Lionel Canesi : « La situation économique actuelle laisse entrevoir un redémarrage »
@ DR

Lionel Canesi, président du Conseil supérieur de l'Ordre des experts-comptables (CSOEC), a présenté le premier baromètre économique pour l'année 2020 lors d'une visioconférence, dont les résultats offrent une perspective optimiste quant à la sortie de crise.

Ce premier baromètre propose une analyse de l'évolution de l'activité économique des TPE et PME pour l'année 2020, fortement impactées par les conséquences de la crise sanitaire qui persiste. Selon l'indice de chiffre d'affaires (CA) cumulé, tous secteurs confondus, l'activité nationale a reculé de 8,4 % en 2020 par rapport l'an passé. Dès le 1er trimestre 2020, les entreprises ont accusé une baisse de CA de 5,6 % et ont perdu plus de 20 % au 2e trimestre par rapport au même trimestre de l'année précédente. L'assouplissement des restrictions a permis un déclin moindre du CA au 3e trimestre, avec -1 %, qui a toutefois reculé de 5,6 % au 4e trimestre, par rapport au 4e trimestre 2019. A noter que derrière ces résultats globaux, persistent des disparités géographiques et sectorielles.

Une situation pas si dramatique

Lionel Canesi a tenu à souligner la résilience, l'agilité, ainsi que la capacité de réaction et d'adaptation dont ont fait preuve les entreprises pour se sortir de la crise économique. En dehors de certains secteurs très durement touchés, comme l'hébergement, la restauration ou encore l'évènementiel, il a estimé que la situation n'est pas si dramatique et a bien évolué depuis la fin du premier confinement l'année 2020 n'ayant finalement pas été marquée par des défaillances massives d'entreprises. « L'activité économique perdure », a-t-il insisté. Du côté de l'état d'esprit des dirigeants, si l'heure est à la lassitude, ils n'en ont pas perdu pour autant l'envie de se battre pour la reprise.

Dans le détail, quatre secteurs ont durement souffert de la crise : la restauration, avec une baisse de plus de 61 % de CA au 4e trimestre 2020 et de plus de 38 % sur l'année, l'hôtellerie, avec une baisse de 57 % de CA au 4e trimestre 2020 et de près de 45 % sur l'année, les débits de boissons (-60 % au T4 2020 et plus de -35 % sur l'année) et la culture (-48 % de CA au T4 2020 et -36 % sur l'année). Toutefois, la maçonnerie, avec -3,7 % sur l'année 2020 et une hausse de 5,7 % au T4, les boulangeries, avec -5,7 % sur l'année 2020, le commerce de voitures (-6 %) et les services d'aménagement paysager, qui notent une hausse cumulée de 2,2 % de CA sur l'année 2020 et de plus de 10 % au 4e trimestre, sont la preuve d'une réelle capacité de résilience des TPE/PME. S'agissant du secteur immobilier, dont l'activité est symbolique du monde d'après, des envies des Français pour leur vie post-Covid, il enregistre une hausse de 8,2 % de CA au 4e trimestre 2020, malgré une baisse de 4,4 % sur l'année.

Reprise économique : il manque juste une « étincelle »

Comme l'a rappelé Lionel Canesi lors de sa présentation, depuis le début de la crise sanitaire et économique, les experts-comptables n'ont cessé d'accompagner les TPE/PME et sont les plus à même de témoigner de leurs difficultés et de leurs besoins. Ils sont les économistes du quotidien, une « vigie de la vie réelle », selon les termes du président du CSOEC, qui a tenu à souligner que la situation économique actuelle laisse entrevoir un redémarrage possible. « Il ne manque pas grand-chose, juste une étincelle », a-t-il précisé.

Toutefois, ce redémarrage nécessite, selon lui, trois conditions. La première tend au déploiement du Plan de relance massif, afin que les 100 milliards d'euros dont il est doté soient réellement investis dans la reprise. Ensuite, il nécessite que la campagne de vaccination porte ses fruits. Enfin, il implique de créer un choc de consommation, pour faire en sorte que
« l'étincelle mette le feu à la relance », a imagé Lionel Canesi. C'est à ce titre que, parmi les 50 propositions pour la relance rapide de l'économie présentées par le Conseil supérieur en début d'année, l'une d'elles vise la possibilité de donner aux enfants et petits-enfants, ou aux neveux et nièces en l'absence de descendance, jusqu'à
50 000 euros sans droits ni conditions d'usage, afin de relancer la consommation. Autres propositions réitérées par le président du CSOEC, autoriser les déblocages exceptionnels de l'épargne salariale, sans conditions d'utilisation, et permettre le retrait de 50 000 euros des contrats d'assurance-vie, sans droits ni conditions. Il lui semble également primordial que les Français prennent conscience de l'ampleur de l'impact de leur consommation, qu'ils prennent à bras le corps ce qu'il appelle le « patriotisme économique » et aient à l'esprit que consommer français ou européen permet de sauvegarder nos emplois.

Enfin, pour redémarrer l'économie française, Lionel Canesi a également appelé à ce que les dettes “Covid” soient isolées dans les comptes des entreprises qui sont viables et à les sauver « quoi qu'il en coûte ». L'objectif est de permettre un étalement des dettes sur dix ans et d'autoriser dans la limite de 30 % la transformation du PGE en subvention. Un processus qui, in fine, coûterait moins cher à l'Etat que les conséquences financières de dépôts de bilan et d'une crise sociale. n




Ses derniers articles

Abonnez-vous à l'offre Papier + Numérique

Affiches Parisiennes Journal d'information juridique et d'annonces légales

  • ›   Pour plus de contenu, papier + web
  • ›   l’accès aux annonces légales,
  • ›   l’accès aux ventes aux enchères.
Je m'abonne

À lire également


Réagir à cet article

Message déjà envoyé Adresse e-mail non valide


Fermer
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies et de technologies similaires par notre société ainsi que par des tiers, afin de réaliser des statistiques d'audiences et de vous proposer des services éditoriaux et la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux. En savoir plus / paramétrer