AccueilImmobilierLes valeurs locatives des bureaux par station de métro

Les valeurs locatives des bureaux par station de métro

Pour la 4e année consécutive, Cushman & Wakefield vient de publier sa carte des valeurs locatives de bureaux calculées par station de métro à Paris et sa banlieue.
Les valeurs locatives des bureaux par station de métro
© A.P.

Immobilier Publié le ,

Les valeurs affichées sur cette carte correspondent, pour chaque station (302 au total) à la moyenne des valeurs locatives des surfaces de bureaux vacants sur le marché mi-2018, soit 1 590 immeubles représentant 1,7 million de mètres carrés.
Le conseil retient une valeur moyenne de 365 euros/m²/an, hors charges et hors taxes, sur l'ensemble du réseau (302 stations), en hausse d'une année sur l'autre (350 €/m²/an mi-2017). L'amplitude des valeurs locatives sur le marché des bureaux à Paris et de ses communes limitrophes est toujours aussi large. Elles se distribuent entre 120 et 590 euros/m²/an selon les stations de métro considérées, soit un rapport de un à cinq. La valeur locative la plus élevée de l'échantillon analysé est atteinte dans deux stations : 590 euros/m²/an à Concorde (lignes 1, 8 et 12) et Assemblée nationale (ligne 12), alors que la valeur locative la moins élevée de l'échantillon analysé est de 120 euros/m²/an pour les stations Fort d'Aubervilliers (ligne 7) et Basilique de Saint-Denis (ligne 13). Un peu moins d'un tiers (94) des 302 stations de métro analysées affiche une valeur locative supérieure à
400 euros/m²/an, alors qu'un peu moins de 10 % (29 stations de métro) ont une valeur locative inférieure à 200 euros/m²/an.
La ligne 14 (420 euros/m²/an en moyenne) conserve sa position de ligne la plus chère du réseau francilien (365 euros/m²/an). Comme en 2017, les lignes 3bis et 7bis demeurent les moins chères, respectivement 260 euros/m²/an et
280 euros/m²/an en moyenne.

Une interconnexion entre deux ou plusieurs lignes entraîne en moyenne un premium moyen de 22% de la valeur locative avec un prime de 4 à 58 % selon les lignes considérées.

Comme le souligne Magali Marton, directrice des études, « Alors que le stock vacant se réduit - un peu moins de 3,1 millions de mètre carrés en Île-de-France recensés à mi-2018 - le choix des entreprises concernant leur nouvelle implantation se resserre d'autant plus quand la surface recherchée dépasse le millier de m². Sur le marché parisien et de la proche couronne desservis par le réseau du métro, les utilisateurs commencent à percevoir la hausse des valeurs locatives (+4% en moyenne en un an) avec un hyper centre de la capitale aujourd'hui positionné entre 500 et 600 €/m²/an, et, entre 350 et 450 €/m²/an sur les autres pôles tertiaires parisiens. Le prochain prolongement de la ligne 14 vers Saint-Ouen pourrait préfigurer l'évolution des valeurs locatives du Grand Paris Express : elles sont aujourd'hui de 480 €/m²/an à Saint-Lazare mais seulement de 150 à 290 €/m²/an sur le secteur de la Porte de Clichy ou de la mairie de Saint-Ouen. »

Partager :
Abonnez-vous
  • Abonnement intégral papier + numérique

  • Nos suppléments et numéros spéciaux

  • Accès illimité à nos services

S'abonner
Journal du 27 mai 2022

Journal du27 mai 2022

Journal du 20 mai 2022

Journal du20 mai 2022

Journal du 13 mai 2022

Journal du13 mai 2022

Journal du 06 mai 2022

Journal du06 mai 2022

S'abonner
Envoyer à un ami
Connexion
Mot de passe oublié ?