AccueilSociétéLes réfugiés ukrainiens accueillis à Paris par l’Etat et les associations
Solidarité

Les réfugiés ukrainiens accueillis à Paris par l’Etat et les associations

Pour faire face à l’arrivée de milliers de réfugiés ukrainiens, les services de l’Etat organisent leur accueil et leur orientation, avec l’aide des associations.
Les réfugiés ukrainiens accueillis à Paris par l’Etat et les associations
© AP

Société Publié le ,

Plus de 26 000 Ukrainiens fuyant la guerre étaient arrivés sur le territoire français à la date du 22 mars, selon les chiffres donnés par le Premier ministre Jean Castex. Qui tiennent compte de tous les réfugiés ukrainiens, y compris ceux pour qui la France n’est qu’un pays de transit vers un autre pays de l’Union européenne. En effet, beaucoup d’entre eux souhaitent rejoindre l’Espagne, le Portugal ou encore le Royaume-Uni, bien que ce dernier ne soit plus membre de l’Union européenne. Pour faire face à l’arrivée de ces populations, composées en grande partie de femmes et d’enfants, le Gouvernement français a mis en place des centres d’accueil afin de recenser les personnes arrivées sur le territoire national et de les orienter vers des solutions adaptées à leur volonté et à leur situation. Parmi ces centres, celui situé Porte de Versailles à Paris a déjà reçu plus de 6 000 déplacés, une semaine après son ouverture. Au total, le Haut-commissariat aux réfugiés (HCR) décompte 3,5 millions de personnes ayant quitté l’Ukraine depuis le début du conflit.

© AP

Associations et organismes d’Etat associés

Dans ce centre d’accueil, les organismes d’Etat comme l’Office français de l’immigration et de l’intégration travaillent en coopération avec plusieurs associations et organisations non gouvernementales d’accueil et d’aide aux déplacés. Parmi elles, on retrouve notamment Coallia, qui propose des centres d’hébergement partout en France aux réfugiés ainsi que France Terre d’Asile ou encore l’Armée du Salut. De nombreux traducteurs sont présents dans le centre pour faciliter le dialogue entre déplacés et associatifs. Une fois entrés dans le centre d’accueil, les déplacés se voient proposer gratuitement la vaccination contre la Covid-19 avant d’être amenés dans une première pièce où ils sont reçus par les équipes de la préfecture pour y déposer leurs documents administratifs. Une autre pièce leur permet d’expliquer leur situation et ce qu’ils souhaitent faire : rester à Paris, partir ailleurs en France ou rejoindre un autre pays d’Europe. Une fois leur situation étudiée, des solutions peuvent leur être proposées. En plus de cet accompagnement administratif, les déplacés peuvent se restaurer et se reposer. Des jeux sont également proposés aux enfants, nombreux dans ce centre, afin de passer le temps. Récemment, la ministre déléguée auprès du ministre de l'Intérieur, chargée de la Citoyenneté s’est rendue sur place pour échanger avec les différentes associations présentes afin d’avoir leur ressenti sur la situation et de réfléchir à améliorer le dispositif dans les semaines à venir.

© AP

Partager :
Abonnez-vous
  • Abonnement intégral papier + numérique

  • Nos suppléments et numéros spéciaux

  • Accès illimité à nos services

S'abonner
Journal du 27 mai 2022

Journal du27 mai 2022

Journal du 20 mai 2022

Journal du20 mai 2022

Journal du 13 mai 2022

Journal du13 mai 2022

Journal du 06 mai 2022

Journal du06 mai 2022

S'abonner
Envoyer à un ami
Connexion
Mot de passe oublié ?