AccueilImmobilierLes prix de l'immobilier sont-ils dopés par les futures gares du Grand Paris Express ?

Les prix de l'immobilier sont-ils dopés par les futures gares du Grand Paris Express ?

Les notaires ont récemment publié pour la première fois les chiffres de l'immobilier autour des futures gares du Grand Paris Express. Si le paysage à leurs alentours a surtout pour arrière-plan barrières de travaux et grues, ces places ont vocation à devenir de véritables centres urbains attractifs. Déjà anticipés aujourd'hui ?
Les prix de l'immobilier sont-ils dopés par les futures gares du Grand Paris Express ?
@ DR

Immobilier Publié le ,

Avant même de parler Grand-Paris Express, le premier fait qui saute aux yeux est la grande diversité des territoires de la Métropole du Grand Paris. Si l'on prend la moyenne des prix de l'immobilier dans chacun des onze établissements publics territoriaux qui la constituent, les prix balaient un spectre très large allant de
2 560 € le mètre carré pour l'EPT Paris Terres d'Envol à 7 380 € pour Grand Paris Seine Ouest dans les Hauts-de-Seine. Dans la capitale, la barre des 10 000 € a été franchie. La valeur médiane est, elle, de 7 230 €.

Grande diversité territoriale

Cette diversité, on la retrouve aussi autour des futures gares. Les prix varient de 1 640 € le mètre carré autour de la gare de Sevran-Beaudottes, qui en plus du RER B accueillera la ligne 16 en 2024, à 10 530 € pour la gare de Pont Cardinet qui, dans le 17e arrondissement, sera relié à la gare Saint-Lazare par la ligne 14 en plus du réseau ferré historique. Une variation importante peut même se faire ressentir entre deux stations consécutives sur une même ligne. La publication des notaires prend l'exemple de la station Bagneux, au Sud de la future ligne 15. Les prix s'y situent autour de 4 320 € le mètre carré quand ils s'élèvent, une station plus à l'Ouest, à 6 100 € (gare de Châtillon-Montrouge). à Issy RER, deux stations plus loin, avec 7 410 € le mètre carré, c'est 72 % plus cher qu'à Bagneux. De même, une station après Pont Cardinet, les prix redescendent à 6 520 € à la Porte de Clichy. « Les prix des appartements restent essentiellement représentatifs des zones géographiques dans lesquelles ils s'inscrivent », concluent les notaires.

Dynamiques hétérogènes

En termes de dynamiques, les prix du mètre carré ont évolué, depuis 2008, de façon très hétérogène. Les variations sont, semble-t-il (une régression statistique pourrait le confirmer), plus significatives pour les premières lignes qui devraient apparaître, notamment la 15 Sud (avec par exemple une augmentation de 54 % des prix à la gare de Pont de Sèvres depuis 2008) et les prolongements de la 14. Comme le retrace l'infographie ci-contre, toutes les variations ne sont pas positives. Sur la future ligne 16, les prix sont à la baisse sur la dernière décennie, dans la zone qui connaît les prix les plus faibles de la métropole. à Saint-Ouen, sur la prolongation Nord de la 14 dont l'ouverture est imminente, c'est en revanche +68 % autour de la station de la mairie, +76 % même, autour de la gare RER.

Partager :
Abonnez-vous
  • Abonnement intégral papier + numérique

  • Nos suppléments et numéros spéciaux

  • Accès illimité à nos services

S'abonner
Journal du 30 septembre 2022

Journal du30 septembre 2022

Journal du 23 septembre 2022

Journal du23 septembre 2022

Journal du 16 septembre 2022

Journal du16 septembre 2022

Journal du 09 septembre 2022

Journal du09 septembre 2022

S'abonner
Envoyer à un ami
Connexion
Mot de passe oublié ?