AccueilEntrepriseLes performances des entreprises de croissance françaises passées au crible

Les performances des entreprises de croissance françaises passées au crible

Création d'emploi, gouvernance, innovation, R&D, RSE…le groupe Leaders League a mené une étude entre mars et juin sur la base de données collectées auprès de 136 entreprises indépendantes françaises éligibles au Grand Prix des Entreprises de Croissance. Portrait robot des entreprises fleurissantes.
Les performances des entreprises de croissance françaises passées au crible

Entreprise Publié le ,

L’échantillon étudié par Leaders League est représentatif du tissu économique français : les entreprises proviennent de tous les secteurs d’activité et présentent des chiffres d’affaires dans trois tranches : 5-20 M€ ; 20-100 M€ ; 100 M-1 MD€. A ce détail près qu’elles sont en pleine expansion. De fait, elles ont toutes réalisé une croissance à deux chiffres ces quatre dernières années (2011-2014) et leur chiffre d’affaires est supérieur à 5 millions d’euros.

Sur les 136 entreprises analysées, 46% sont patrimoniales, 13% sont cotées et 41% bénéficient du soutien d’un acteur du capital-investissement.

L’hypercroissance existe en France

  • Le taux de croissance moyen observé entre 2011 et 2014 est de 196%. 

  • Le résultat net moyen sur l’échantillon a progressé de 145% sur les trois dernières années. 

  • Les 136 entreprises ont créé 7 946 emplois en 2014. 

  • Les entreprises analysées ont levé 2 916 milliards d’euros depuis 2011.

Les entreprises de croissance qui créent le plus d’emploi sont... 


D’abord des entreprises du secteur Médias & Divertissement : le taux de croissance moyen des effectifs entre 2011 et 2014 y atteint 470%. Les secteurs Loisirs & Tourisme, Greentech & Énergies, NTIC et Luxe, Design & Mode ne sont pas en reste, en présentant des taux au moins égaux à 148%.

Sous LBO (Leverage Buy-Out), taux de croissance des effectifs de 95% ! Ou plus généralement soutenues par le capital-investissement (156%, toujours sur la période 2011-2014). En comparaison, les entreprises patrimoniales connaissent une croissance de 107% de leurs effectifs, loin devant les entreprises cotées (77%).

Les entreprises surperformantes sont des entreprises qui...

Sont jeunes : 53% des entreprises surperformantes ont été créées en 2000 ou après. 

Sont considérées comme surperformantes les deux entreprises de chaque secteur d’activité ayant connu le plus fort taux de croissance de leur chiffre d’affaire (CA) et de leur résultat net entre 2011 et 2014, quelle que soit leur taille. 


Le plus souvent, elles ont un CA compris entre 20 et 100 M€ (pour 39% des entreprises surperformantes observées, contre 35% lors de l’étude 2014). La surperformance est également observée parmi les entreprises dont le CA est compris entre 5 et 20 M€ (32% des entreprises surperformantes sont dans cette tranche). Dans le top 10 des entreprises surperformantes, 5 ont un CA compris entre 20 et 100 M€ (Relais Vert, Valneva, Geo PLC, DCB 
International et Goodwill). 


Elles investissent massivement dans la R&D : alors que sur l’ensemble de l’échantillon de l’étude, 
les entreprises consacrent 20% à la recherche, les entreprises surperformantes y consacrent 7 points de 
plus en moyenne (27%). 


En outre, elle fonctionnent au niveau managérial de façon collaborative ou participative (pour 57% des 
entreprises surperformantes, contre 54% lors de l’étude 2014), et déploient plusieurs stratégies de croissance : 90%
combinent croissance organique, croissance externe, diversification, internationalisation... 


Enfin, elles se positionnent à l’international (pour 64% des entreprises surperformantes) et procèdent à 
des opérations de croissance externe (pour 50% d’entre elles). 
La lecture de l’étude révèle aussi de nombreux exemples concrets de réussites obtenues par ces entreprises de croissance: Oscaro, Groupe Maranatha, Lengow, Énergie Perspective... 


Partage
Envoyer à un ami
Connexion
Mot de passe oublié ?