Fermer la publicité
Journal d'information juridique et d'annonces légales

Budget 2021 de l'Etablissement public interdépartemental Yvelines / Hauts-de-Seine

le - - Actualité - Région Île-de-France & Grand Paris

Budget 2021 de l'Etablissement public interdépartemental Yvelines / Hauts-de-Seine
© DR

Les Conseillers départementaux des deux assemblées, réunis en conseil d'administration, ont débattu des orientations budgétaires pour 2021.

Mutualiser les moyens pour effectuer des économies d'échelles. C'est l'idée qui a présidé à la création de l'Etablissement public interdépartemental en 2016, qui vient de réunir ses conseillers départementaux en conseil d'administration. Parmi les principales orientations budgétaires pour 2021, l'entretien et l'exploitation du réseau routier départemental mènent le bal, avec 12,9 millions d'euros. Ce programme regroupe, plus précisément, l'ensemble des dépenses relatives à l'entretien et à l'exploitation des 1 910 km de routes départementales, 825 ouvrages d'art et 1 051 carrefours des deux collectivités.

L'archéologie préventive est également priorisée, avec 630 000 euros de dépenses et 850 000 euros de recettes propres prévues. Ce service est en effet habilité pour la réalisation de diagnostics prescrits dans son ressort territorial, mais aussi pour l'exécution de fouilles d'archéologie préventive sur le territoire de la Région. En 2021, il devrait entreprendre dix diagnostics et une fouille. « Le service continuera d'assurer un rôle de conseil auprès des aménageurs publics et privés contribuant ainsi à concilier la protection du patrimoine et l'aménagement du territoire. Il poursuivra également ses missions de recherche scientifique, d'inventaire, de gestion-conservation des collections et de valorisation du patrimoine archéologique », explique l'Etablissement public. Ce service s'auto-finance en répondant à des marchés, tel que celui de Poissy, sur le site de construction du futur centre d'entrainement du PSG.

L'établissement prévoit également de réserver 147 000 euros au service de l'adoption. Il s'agit, avec ses trois millions d'habitants, du service interdépartemental le plus important de France. De quoi porter les besoins du public avec d'avantage de force auprès des élus. En 2021, le service va « poursuivre et intensifier le travail engagé avec les services sociaux départementaux ». Il prendra également en charge les bilans de projet de vie des enfants confiés à l'aide sociale à l'enfance.

Plus largement, ce budget 2021 s'inscrira dans la continuité des budgets des années précédentes. Les crédits de fonctionnement de l'Etablissement public devraient avoisiner les 16,2 millions d'euros. La participation que lui verseront les deux départements se fera à budget constant en année pleine (soit une prévision de 6,2 millions d'euros pour le département des Yvelines et de 8,8 millions d'euros pour le département des Hauts-de-Seine).




Ses derniers articles

Abonnez-vous à l'offre Papier + Numérique

Affiches Parisiennes Journal d'information juridique et d'annonces légales

  • ›   Pour plus de contenu, papier + web
  • ›   l’accès aux annonces légales,
  • ›   l’accès aux ventes aux enchères.
Je m'abonne

À lire également


Réagir à cet article

Message déjà envoyé Adresse e-mail non valide


Fermer
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies et de technologies similaires par notre société ainsi que par des tiers, afin de réaliser des statistiques d'audiences et de vous proposer des services éditoriaux et la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux. En savoir plus / paramétrer