AccueilRégion Île-de-France & Grand ParisLes médaillés olympiques et paralympiques à l'Elysée

Les médaillés olympiques et paralympiques à l'Elysée

Au passé pour féliciter, au présent pour récompenser et au futur pour préparer… Emmanuel Macron vient de recevoir les médaillés olympiques et paralympiques de Tokyo à l'Elysée pour les « récompenser » et « préparer les JO de Paris 2024 », des Jeux « à la maison ». Le président de la République a remis la Légion d'honneur aux médaillés d'or et l'Ordre national du Mérite aux autres médaillés.
Les médaillés olympiques et paralympiques à l'Elysée
© DR

ActualitéRégion Île-de-France & Grand Paris Publié le ,

« Mesdames et messieurs les médaillés des Jeux olympiques et paralympiques de Tokyo, je suis très heureux de vous accueillir aujourd'hui à l'Elysée, pour à la fois célébrer et préparer la suite, tout de suite ». Le président de la république donne le ton. Cette cérémonie de remise se fait plus tôt que d'habitude, afin d'être en mesure de préparer les prochains Jeux qui se tiendront cette fois-ci à Paris en 2024. « Je ne vais pas faire la chronique complète de tout ce qui s'est passé durant ces Jeux olympiques et paralympiques, mais je voulais d'abord vous dire merci pour la fierté, merci pour les émotions. » Des émotions procurés grâce au 213 sportifs médaillés.

Après un bref récit pour les champions olympiques, la transition est sans appel « un constat s'impose, le sport paralympique vous a écrasé » ; 54 médailles, de l'inédit depuis les Jeux de 2004, à Athènes. Chaque jeu montre que le niveau s'élève, les écarts se comblent. Des parcours hors norme. « Chacun peut encore rêver pour Paris 2024. » La célébration est courte, la perspective de l'après s'intensifie.

« 2024, c'est demain »

« Les résultats sont là, mais des progrès restent possibles. Le bilan global n'est pas tout à fait au niveau que nous attendions. On ne peut pas construire une réussite si on ne se dit pas les vérités ». L'heure des préparatifs a sonné. Emmanuel Macron évoque l'idée de mettre tous les moyens possibles afin que les Jeux soient un succès. L'engagement de l'État est de mise, au travers de moyens financiers – 110 millions d'euros sont mobilisés chaque année –, ainsi qu'un investissement supplémentaire pour accompagner la haute-performance. Pour certains champions cela semble trop ambitieux. Le judoka Teddy Riner, triple champion olympique, interrogé sur la promesse d'Emmanuelle Macron de faire de la France une « nation sportive » pour les JO 2024, semble sceptique : « La France est une grande nation de sport. Se dire qu'on va faire 90 médailles en 2024… j'aimerais qu'on me fasse mentir. Mais il faut faire beaucoup plus de choses pour pouvoir prétendre à 90 médailles en trois ans. »

Malgré une cérémonie portée sur l'après, l'esprit est encore à l'heure de la célébration et à la réalisation des exploits individuels des dernières semaines.

Partage
Articles similaires
Envoyer à un ami
Connexion
Mot de passe oublié ?