Fermer la publicité
Journal d'information juridique et d'annonces légales

Les maux de Sevran en chiffres

le - - Actualité - Région Île-de-France & Grand Paris

Avec des sources de revenus limitées, un taux de chômage élevé et une offre de santé inférieure à la moyenne régionale, la ville de Sevran cumule les handicaps.

Avec un budget de 69 millions d'euros en 2011, les recettes de fonctionnement de Sevran sont inférieures de 35 % à la moyenne des villes de taille équivalente, selon les calculs de la mairie. Le maire, Stéphane Gatignon, réclame à l'Etat une aide exceptionnelle de 5 millions d'euros pour boucler son budget 2013, sans quoi il risque de devoir "mettre la clé sous la porte". Le "potentiel financier" de la ville, indicateur des ressources d'une collectivité notifié à chaque commune par l'administration, est de 847 euros par habitant, contre 1 241 en moyenne pour les villes de même taille. L'indice de développement humain 2 (IDH2), calculé par la Région qui prend en compte des données liées à la santé, à l'éducation, et au niveau de vie d'un territoire, s'élève à 0,38 à Sevran, contre 0,39 pour la Seine-Saint-Denis et 0,57 pour l’Île-de-France. Le chômage touchait 18,4 % des Sevranais en 2009, selon l'Insee, et 40 % des jeunes, d'après la mairie.

Selon l'Insee, 31,5 % des habitants de plus de 15 ans non scolarisés en 2009 n'avaient pas de diplômes et 68,5 % avaient un diplôme inférieur au bac. La population de la ville a doublé en moins de 15 ans, passant selon l'Insee de 20 253 à 41 809 habitants entre 1968 et 1982. Elle est aujourd'hui estimée à 51 000 habitants.
Le parc privé potentiellement indigne est quasi marginal à Sevran, puisqu'il représente 244 logements, soit 2,4 % du parc, une proportion inférieure aux 9 % départementaux, selon les chiffres du contrat local de santé de la ville. Avec 72,4 médecins généralistes pour 100.000 habitants, l'offre de soins de la commune est bien inférieure à celle de la Région, (92,5), mais légèrement plus élevée que dans le reste du département (70). Mais près de deux généralistes sur trois ont plus de 55 ans.




Jean-Paul VIART
Journaliste

Ses derniers articles

Abonnez-vous à l'offre Papier + Numérique

Affiches Parisiennes Journal d'information juridique et d'annonces légales

  • ›   Pour plus de contenu, papier + web
  • ›   l’accès aux annonces légales,
  • ›   l’accès aux ventes aux enchères.
Je m'abonne

À lire également


Réagir à cet article

Message déjà envoyé Adresse e-mail non valide


Fermer
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies et de technologies similaires par notre société ainsi que par des tiers, afin de réaliser des statistiques d'audiences et de vous proposer des services éditoriaux et la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux. En savoir plus / paramétrer