AccueilActualitéRégion Île-de-France & Grand ParisLes Jardins des Serres d'Auteuil labellisés « jardin remarquable »

Les Jardins des Serres d'Auteuil labellisés « jardin remarquable »

Le 8 juin dernier, Marc Guillaume, préfet de la région d'Île-de-France, préfet de Paris, a décerné aux Jardins des Serres d'Auteuil à Paris (XVIe arr.) le label « Jardin remarquable » qui distingue des parcs et jardins, publics ou privés, anciens et contemporains, particulièrement bien entretenus et ouverts au public.
Les Jardins des Serres d'Auteuil labellisés « jardin remarquable »

ActualitéRégion Île-de-France & Grand Paris Publié le ,

Mis en place en 2004 par le ministère de la Culture, le label « Jardin remarquable », géré par la Direction régionale des affaires culturelles, est attribué pour une durée de 5 ans renouvelable aux jardins présentant un intérêt culturel, esthétique, historique ou botanique qu'ils soient ou non protégés au titre des monuments historiques. En décernant ce dernier label, Marc Guillaume a ainsi achevé de distinguer les quatre pôles du jardin botanique de Paris : l'Arboretum de Paris, le Parc Floral (Paris XIIe arr.) et le parc de Bagatelle (Paris XVIe arr.), tous trois déjà labellisés. L'Ile-de-France compte aujourd'hui 41 jardins labellisés « Jardin remarquable ».

Origine du label

Face aux prémices d'un Service des jardins dès 1854, il était apparu nécessaire de doter la Ville de Paris d'un « fleuriste municipal » c'est-à-dire de pépinières et de serres pour approvisionner les innombrables plantations réalisées dans toute la ville mais aussi pour faire voyager le Parisien de tout âge. L'architecte Camille Formigé est alors chargé, en 1898, de construire le nouveau jardin de production horticole et les serres municipales. Raison pour laquelle la mention « Établissement horticole », toujours apposée sur la grille, est essentielle. Camille Formigé a fait autant œuvre d'architecte que de paysagiste et on y retrouve ici les qualités dont il avait fait la démonstration à l'Exposition universelle de 1889. L'inscription au titre des monuments historiques, depuis le 1er septembre 1998, a reconnu le grand intérêt architectural et la composition magistrale de ce site.

Le parti des Serres d'Auteuil est de privilégier une logique qualitative et de favoriser certaines plantes en raison de leur rareté dans la nature et de leur insuffisance dans les collections nationales. Les jardiniers de la Ville sont les gardiens de ce patrimoine qu'ils ne cessent d'enrichir. Ainsi, des grainetiers à la recherche de certaines plantes disparues de leur catalogue, car passées de mode, ont-ils pu les retrouver aux serres d'Auteuil.

Cette labellisation permet de reconnaître un lieu de production et de recherche d'une grande exigence scientifique ainsi que son environnement botanique (des arbres remarquables tel un micocoulier de Corée parmi les plus beaux d'Europe), une architecture due au talent de Camille Formigé et de nombreuses œuvres d'art tels les mascarons attribués à l'atelier de Rodin, les vases de la manufacture de Sèvres et la fontaine sculptée par Jules Dalou.

Partager :
Abonnez-vous
  • Abonnement intégral papier + numérique

  • Nos suppléments et numéros spéciaux

  • Accès illimité à nos services

S'abonner
Journal du 13 mai 2022

Journal du13 mai 2022

Journal du 06 mai 2022

Journal du06 mai 2022

Journal du 30 avril 2022

Journal du30 avril 2022

Journal du 22 avril 2022

Journal du22 avril 2022

S'abonner
Envoyer à un ami
Connexion
Mot de passe oublié ?