AccueilEntrepriseLes industriels alertent sur la contrefaçon d'articles de sport et de loisirs

Les industriels alertent sur la contrefaçon d'articles de sport et de loisirs

L'industrie des articles de sport et de loisirs génère "une innovation technologique formidable, mais c'est un domaine où la contrefaçon sévit largement", estime Christian Peugeot, président de l'Union des fabricants (Unifab) qui consacre une exposition à ce thème.

Entreprise Publié le ,

La lutte contre la contrefaçon est "un enjeu essentiel" pour les industriels du sport, confirme Michel Zany, président de la Fédération française des industries sport et loisirs (Fifas), et dirigeant du groupe Cornilleau, spécialisé dans le matériel de tennis de table.

"Les marques de sports véhiculent des images et des valeurs très séduisantes et par conséquent, ce capital marque est envié et donc copié", explique M. Zany, en rappelant que "les grandes marques de sports, Nike, Adidas, Puma, Lacoste..., ont été parmi les premières touchées par le phénomène de la contrefaçon". "Le sport encourage la création, mais cette richesse, cette capacité d'innovation de notre secteur est largement menacée", a-t-il dit.

L'Unifab a illustré le problème par quelques chiffres. En 2011, quelque 113 000 articles de sport contrefaits ont été saisis en France pour une valeur de 3,6 millions d'euros. Près de 1,15 million de paires de chaussures de sport contrefaites ont été saisies par les douanes européennes en 2011. L'association indique aussi que deux millions de contrefaçons de clubs de golf sont produits chaque année.

L'exposition de l'Unifab présente un éventail d'articles de sports contrefaits, t-shirts, casquettes et maillots, ainsi que des produits techniques comme une raquettes de tennis, un ballon de football, une roue de vélo de course, des chaussures pour les courses de trail, et jusqu'à la copie d'un jeu video de simulation de football.

Mais les industriels veulent aussi mettre en valeur l'innovation dans les matériels de sport, que ce soit pour la compétition ou les loisirs, en présentant les réalisations techniques de marques comme Lacoste, Salomon ou Arena. "Dans tous les domaines de sport, vous avez une innovation technologique formidable mais avec une contrefaçon qui est véritablement très présente, car le contrefacteur s'intéresse aux produits de grande diffusion", a expliqué Christian Peugeot.

Le secteur du sport se caractérise par des "produits spécifiques techniques de haute qualité" qui demandent des investissements importants aux industriels, a souligné Michel Ziani.

"C'est d'autant plus important de ne jamais relâcher la pression contre la contrefaçon", a renchéri Éric Cuénot, président de Nike France, qui a pointé les risques de blessures occasionnés par des articles de sports contrefaits.

La France compte 35 millions de pratiquants sportifs dont 16 millions de licenciés, selon le président de la Fifas.

Les faux produits se multiplient lors des grandes compétitions sportives qui donnent lieu à une explosion de la contrefaçon, selon l'Unifab, qui prend l'exemple des récents Jeux olympiques de Londres avec un échantillon de produits commémoratifs contrefaits. Les douanes britanniques avaient par exemple saisi 10 000 drapeaux et 7 000 sacs de contrefaçon.

"Il y a parfois des produits qui arrivent sur le marché, lors de grands événements comme la Coupe du monde, avant même les maillots officiels", a relevé M. Peugeot. L'ancien champion de tennis Guy Forget a fait un rapprochement entre contrefaçon et sport : "Il faut vraiment voir la contrefaçon comme le dopage ou les paris truqués", a-t-il lancé.

Partager :
Envoyer à un ami
Connexion
Mot de passe oublié ?