Fermer la publicité
Journal d'information juridique et d'annonces légales

Les hôtels dans la métropole du Grand Paris

le - - Actualité - Région Île-de-France & Grand Paris

Les hôtels dans la métropole  du Grand Paris
@ DR

Une récente étude de l'Atelier parisien d'urbanisme fait le point sur l'hôtellerie dans la Métropole du Grand Paris, « l'une des premières places hôtelières mondiales ». Selon l'APUR, la croissance du parc a été soutenue ces dernières années et s'est accompagnée d'importantes transformations, notamment à travers une montée en gamme de l'offre.

Avec 24,5 millions d'arrivées hôtelières et 52,5 millions de nuitées en 2018 (source OTCP), la Métropole du Grand Paris constitue l'une des toutes premières destinations du monde pour le tourisme de loisirs et d'affaires. Ses
2 058 hôtels offrent une capacité de 123 500 chambres, dont 84 760 à Paris intra-muros (69 %). Le parc est essentiellement axé sur le moyen et haut de gamme.

Depuis 1994, le parc hôtelier francilien a beaucoup muté, en volume, en structure, en localisation, et plus récemment, dans les modèles proposés. Cette hausse a plus particulièrement profité à Paris et à la Métropole du Grand Paris. L'évolution à la hausse du parc métropolitain (+ 150 hôtels et + 21 485 chambres) entre 1994 et 2018 porte le solde net à une moyenne de six nouveaux hôtels et 900 chambres supplémentaires par an. La hausse a été particulièrement marquée entre 2001 et 2018 (+13 % de chambres contre + 8 % entre 1994 et 2001). Les forts taux de remplissage de l'hôtellerie francilienne au cours des 15 dernières années (taux d'occupation moyen de 75 %) ont attiré de nombreux investisseurs séduits notamment par le Plan hôtelier parisien 2008-2020, élargi à la Métropole du Grand Paris, qui a favorisé l'installation des projets sur des terrains municipaux et dans les zones d'aménagement (hôtels “Motel One”, porte Dorée ; “Meininger”, porte de Saint-Mandé ; “Novotel”, porte de Vanves ; “B&B”, porte des Lilas...).

Cette croissance de l'offre s'est traduite par une poussée de la fréquentation. Entre 2001 et 2018, à la croissance de 18 600 chambres supplémentaires correspond une augmentation des nuitées de 20 %. Le parc, en croissance, répond donc à une demande touristique forte.

L'augmentation du parc n'a été linéaire ni dans le temps ni dans l'espace. Elle s'est opérée par vagues successives, touchant d'abord la banlieue proche, puis plus lointaine et enfin Paris intra-muros, où l'actif immobilier hôtelier a retrouvé un regain d'intérêt auprès des investisseurs. Ainsi, entre 1994 et 2001, 37 % de la croissance de l'offre régionale a été fournie par les communes limitrophes de Paris, avec des gains significatifs à Bagnolet, Saint-Ouen, Levallois-Perret, Malakoff ou encore Saint-Denis. Les abords du boulevard périphérique ont souvent servi de vitrine à ces opérations. Dans le même temps, les pôles de Roissy ou encore La Défense, avec Nanterre en particulier, ont poursuivi leur développement.

La tendance diffère à partir de 2001. Paris retrouve des couleurs en matière de création d'hôtels. En grande couronne, la montée en puissance de grands pôles touristiques, de destination ou de transfert (Disneyland Paris, plateforme aéroportuaire de Roissy), s'accompagne de l'émergence ou de la consolidation d'une offre en établissements de grande taille.

S'agissant de Paris, où le parc est très constitué, ancien, de taille moyenne modeste, 77 hôtels et 8 700 chambres supplémentaires ont résulté de ce mouvement entre 1994 et 2018, soit presque un tiers de l'accroissement régional. Certains arrondissements agrandissent leur parc de plus d'un tiers de leur capacité initiale (2e, 12e, 18e, 19e et 20e) et certains affichent des gains supérieurs à
1 000 chambres (12e, 14e et 18e).

Grand Paris Express et Jeux Olympiques

Des projets majeurs structurants tel que le métro du Grand Paris Express, des événements d'ampleur internationale tels que les Jeux Olympiques et Paralympiques 2024, l'annonce d'un quatrième terminal à Roissy pour désaturer un équipement au bord de la congestion, la poursuite de l'aménagement du cluster Saclay, sont autant de signaux qui encouragent la promotion et l'investissement hôteliers. Les projets d'ouvertures d'hôtels recensés dans la Métropole du Grand Paris sont nombreux.

Si, entre 2001 et 2018, la progression du parc a contribué à la création nette de 116 hôtels et 14 770 chambres dans le périmètre du Grand Paris, les projets en cours devraient entraîner une production additionnelle de 150 hôtels pour un total de près de 20 000 chambres à l'horizon 2024.




Ses derniers articles

Abonnez-vous à l'offre Papier + Numérique

Affiches Parisiennes Journal d'information juridique et d'annonces légales

  • ›   Pour plus de contenu, papier + web
  • ›   l’accès aux annonces légales,
  • ›   l’accès aux ventes aux enchères.
Je m'abonne

À lire également


Réagir à cet article

Message déjà envoyé Adresse e-mail non valide


Fermer
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies et de technologies similaires par notre société ainsi que par des tiers, afin de réaliser des statistiques d'audiences et de vous proposer des services éditoriaux et la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux. En savoir plus / paramétrer