Fermer la publicité
Journal d'information juridique et d'annonces légales

Les Français face à la justice et aux avocats

le - - Droit

Les Français face à la justice et aux avocats
© A.P.

Un récent sondage Ifop pour le barreau de Paris vient livrer le regard des Français sur la justice et les avocats. La première n'en sort pas grandie. Les seconds, en revanche, font bonne figure…

Cette enquête a été menée les 5 et 6 septembre derniers, par voie de questionnaires auto-administrés en ligne, auprès de 1 004 personnes, un échantillon représentatif de la population françaises, âgée de 18 ans et plus selon la méthode des quotas.

La première interrogation portait sur l'organisation et le fonctionnement de la justice. Pour 69 % des personnes interrogées, elle fonctionne assez mal (44 %), voire très mal (25 %). Elles ne sont que 2 % à estimer qu'elle fonctionne “très bien”. Sur les moyens alloués à cette justice, une nette majorité se dégage : 73 % des sondés jugent ces moyens nettement insuffisants. Seuls 4 % jugent que les moyens octroyés actuellement aux juges pour faire correctement leur travail sont “tout à fait suffisants”.

Les Français et les avocats

Le second volet de l'étude Ifop concerne les Français et les avocats. À la question “Avez-vous eu personnellement recours à un avocat ?”, 58 % des sondés ont répondu “Non, jamais”, 26 % “Oui, une fois” et 16 % “Oui, plusieurs fois”.

Côté satisfaction, le sondage commandé par le barreau de Paris est plutôt élogieux pour la profession puisque 67 % des personnes interrogées ayant eu recours à un avocat se disent “Plutôt satisfaits” (49 %) et même “Tout à fait satisfaits” (18 %).

La principale vocation de l'avocat est, à une large majorité, la défense des droits (première réponse de 67 % des personnes interrogées et 87 % du total des citations). Pour les sondés, ses autres missions sont dans l'ordre :

  • Conseiller dans le cadre d'une procédure (19 % en première réponse et 62 % du total des citations) ;
  • Négocier un accord entre les parties (6 % en première réponse et 23 % du total des citations) ;
  • Expliquer la procédure (6 % en première réponse et 21 % du total des citations) ;
  • Rédiger des actes juridiques (2 % en première réponse et 7 % du total des citations).

L'accessibilité de la justice

76 % des personnes interrogées déclarent n'avoir jamais renoncé à faire appel à la justice pour des raisons financières. 13 % des sondés l'on fait “une fois” et 11 % “plusieurs fois”.

De son côté, l'information sur l'aide juridictionnelle n'a pas encore atteint l'ensemble des Français. À la question “Actuellement, l'aide juridictionnelle vous permet, si vous gagnez 1 000 euros par mois ou moins, de bénéficier d'une prise en charge totale par l'État des honoraires et frais de justice (avocat, huissier, expert, etc.), le saviez-vous ? Les personnes interrogées répondent oui à 59 %. Les autres l'ignoraient… La notoriété de cette aide juridictionnelle reste donc perfectible.

Le relèvement des seuils de ressources pour cette prise en charge totale des frais de justice serait néamoins accueilli très favorablement. Un total de 75 % des sondés serait “plutôt favorable” et “tout à fait favorable” à un seuil de 1 140 euros nets par mois, correspondant à l'actuel montant du Smic. 60 % des personnes interrogées seraient même serait “plutôt favorables” et “tout à fait favorables” à un seuil rehaussé à un seuil de 1 600 euros net par mois.

L'adhésion à l'inscription dans la Constitution du droit à avoir une défense, une proposition défendue depuis longtemps par Frédéric Sicard, le bâtonnier de Paris, rassemble une très large majorité des Français : 89 % y seraient en effet favorables (“Tout à fait favorables” 31 % et “Plutôt favorables” 58 %). De leur côté, 8 % des personnes interrogées y sont “Plutôt opposés” et 3 % “Tout à fait opposés”.




Emilie BOUSQUET
Journaliste

Ses derniers articles

Abonnez-vous à l'offre Papier + Numérique

Affiches Parisiennes Journal d'information juridique et d'annonces légales

  • ›   Pour plus de contenu, papier + web
  • ›   l’accès aux annonces légales,
  • ›   l’accès aux ventes aux enchères.
Je m'abonne

À lire également


Réagir à cet article

Message déjà envoyé Adresse e-mail non valide


Fermer
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies et de technologies similaires par notre société ainsi que par des tiers, afin de réaliser des statistiques d'audiences et de vous proposer des services éditoriaux et la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux. En savoir plus / paramétrer