Fermer la publicité
Journal d'information juridique et d'annonces légales

Les fermes de Gally à Saint-Denis

le - - Actualité - Région Île-de-France & Grand Paris

Les fermes de Gally à Saint-Denis
© DR

Les fermes de Gally annoncent l'ouverture au public les 27 et 28 avril de leur troisième ferme urbaine pédagogique, la dernière ferme maraîchère du XIXe siècle encore en activité aux portes de Paris. D'une surface de 3,7 hectares, située au cœur de St-Denis, à quelques encablures des portes de Paris, la ferme urbaine conserve son rôle de production maraîchère et propose une exposition permanente sur le patrimoine maraîcher.

Située dans une zone urbaine dense et urbanisée, à 500 mètres du métro St-Denis Université (ligne 13), la ferme urbaine de St Denis va produire, entre autres, des variétés locales anciennes comme les choux de St-Denis, les oignons blancs de Paris, les laitues d'Aubervilliers, ou encore des productions en lien avec les habitudes de consommation des communautés avoisinantes comme le maïs doux, expérimenté récemment.

La ferme urbaine de St-Denis, ancienne dépendance de l'abbaye, proposera également des animations aux enfants, aux écoles et aux adultes autour des productions locales (initiation aux jardins potagers) et des activités de la ferme : découverte des animaux, fabrication de pain, de jus de pommes, de beurre, atelier nature, etc.

Le site sera ouvert aux entreprises locales qui pourront y organiser des réunions, des séminaires et des animations de team building.

Le volet formation n'est pas oublié. La ferme urbaine va servir de lieu d'apprentissage pour les jeunes de la ville et d'ailleurs, désireux d'apprendre un métier lié au maraîchage, à l'arboriculture et aux paysages et susceptibles par la suite, éventuellement, de travailler pour l'entreprise.

Des fermes inscrites dans l'histoire de la ville

En 1860, la plaine St-Denis, dénommée “la plaine des vertus”, fournissait plus de la moitié des légumes de la capitale. Les maraîchers étaient les dépositaires de techniques ancestrales de cultures sur couches chaudes et de permaculture, pratiquées encore aujourd'hui. Longtemps exploitée par la famille Kersanté, la ferme produisait, dans les années 1970, jusqu'à 500 000 salades par an et employait plus de quarante personnes.

Il reste encore de nombreuses traces et outils de cette époque que les visiteurs pourront découvrir dans une exposition permanente dédiée au patrimoine maraîcher. Cette exposition est réalisée grâce au travail d'inventaire et de conservation du service du patrimoine de la ville de la Courneuve. Elle sera complétée par un espace dédié aux innovations françaises en matière d'agriculture urbaine (modules d'hydroponie, d'aquaponie).

Xavier Laureau, co-dirigeant des fermes de Gally déclare : « Je souhaite maintenir l'activité de production maraîchère du site, développer un lieu de découverte de la nature et proposer aux Dionysiens et aux Parisiens de consommer des produits sains et cultivés tout près de chez eux, depuis plus de trois siècles. »




Ses derniers articles

Abonnez-vous à l'offre Papier + Numérique

Affiches Parisiennes Journal d'information juridique et d'annonces légales

  • ›   Pour plus de contenu, papier + web
  • ›   l’accès aux annonces légales,
  • ›   l’accès aux ventes aux enchères.
Je m'abonne

À lire également


Réagir à cet article

Message déjà envoyé Adresse e-mail non valide


Fermer
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies et de technologies similaires par notre société ainsi que par des tiers, afin de réaliser des statistiques d'audiences et de vous proposer des services éditoriaux et la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux. En savoir plus / paramétrer