Fermer la publicité
Journal d'information juridique et d'annonces légales

Les femmes, l'atout charme de la justice

le - - Actualité

Les femmes, l'atout charme de la justice
© AP - Discours de Dominique Attias, vice-bâtonnière, et Emmanuel Pierrat, conservateur du Musée du barreau.

À l'occasion de la sortie du livre «Les Femmes et la justice», le Musée du barreau de Paris propose une exposition sur le sujet jusqu'au 28 février 2017.

Dans les caves voûtées de l'Hôtel de la Porte, le Musée du barreau de Paris a décidé de révéler les rapports complexes entre les femmes et la justice. Devant un parterre des plus prestigieux (le procureur de Paris, François Molins, Maîtres Corinne Lepage, Gisèle Halimi ou encore Eva Jolie, qui a rejoint le barreau l'an dernier), Emmanuel Pierrat, avocat et conservateur du musée, a présenté cette exposition de chic, de choc et de charme consacrée aux femmes qu'elles soient avocates, magistrates ou accusées.

Ces dames passent à la barre

Remettre les choses en perspective et dans un contexte historique était visiblement utile tant les femmes et la justice ont un rapport pour le moins chaotique. Jusqu'au début du XXe siècle, les femmes en justice n'étaient que dans le box des accusés. Les avocates sont mises aussi à l'honneur, « elles ont beaucoup combattu pour accéder à ce titre, comme le rappelle Emmanuel Pierrat, à cette possibilité de prêter serment alors qu'elles n'avaient pas le droit de voter ou d'être jurée citoyen dans une cour d'assises. » Les femmes accèdent au barreau en 1900, et à la magistrature uniquement en 1946.

Jeanne Chauvin a ouvert la voie, et la femme plaida

Doctorante en droit, la jeune femme a eu l'idée d'assigner le barreau de Paris pour discrimination. À la suite de ces pressions féministes, « le sexe faible » a pu accéder pleinement au barreau et à la plaidoirie, n'en déplaise à ces messieurs. Ce combat a donc ouvert le chemin à de grandes avocates comme Dominique de la Garanderie, première bâtonnière, Christiane Féral-Schuhl, ou encore Dominique Attias, actuelle vice-bâtonnière et marraine de cette exposition.

Les femmes magistrates ne sont pas en reste, le conservateur du musée saluant Simone Rozes, première présidente de la Cour de cassation de 1984 à 1988, qui a prêté beaucoup de documents précieux pour cette exposition. Ou encore Eva Joly, connue pour avoir instruit des dossiers politico-financiers médiatisés comme l'affaire Bernard Tapie ou Elf.

Dans le box des accusées

Pour les commissaires de l'exposition, il était « nécessaire de raconter le destin de Thérèse Humbert, de Marie-Antoinette, de Charlotte Corday, de Simone Weber, Marie Besnard, et plus récemment de Florence Rey ». Comme il était incontournable de retracer les grands procès qui ont fait les choux gras de la presse : Violette Nozières, le scandale Stavisky, l'affaire Henriette Caillaux, épouse du ministre des Finances qui a abattu le directeur du Figaro, ou encore Marguerite Steinheil, maîtresse du président de la République Félix Faure, présente au moment de sa mort, puis accusée, quelques années plus tard, d'un double parricide.

Les histoires sont nombreuses et la documentation, très riche, met en lumière ces procès logés dans l'inconscient collectif et qui réjouissent à nouveau notre curiosité. Les femmes sont surprenantes et il n'était que justice de leur rendre hommage.

Exposition "Les Femmes et la Justice"

Musée du barreau
25 rue du Jour (Paris 1er)
Tél : 01 44 32 47 48
Email : musee@avocatparis.org
Informations

Ouvert au grand public les samedis, dimanches et jours fériés de 10 à 18h.
Tarifs : de 6 à 12 euros.
Gratuit pour les avocats du barreau de Paris (avec possibilité d'un accompagnant) et pour les élèves de l'EFB.
Des visites guidées pour les groupes sont possibles en semaine et sur réservations (10 à 25 personnes).




Emilie BOUSQUET
Journaliste

Ses derniers articles

Abonnez-vous à l'offre Papier + Numérique

Affiches Parisiennes Journal d'information juridique et d'annonces légales

  • ›   Pour plus de contenu, papier + web
  • ›   l’accès aux annonces légales,
  • ›   l’accès aux ventes aux enchères.
Je m'abonne

À lire également


Réagir à cet article

Message déjà envoyé Adresse e-mail non valide


Fermer
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies et de technologies similaires par notre société ainsi que par des tiers, afin de réaliser des statistiques d'audiences et de vous proposer des services éditoriaux et la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux. En savoir plus / paramétrer